Actu voiture électrique

Toyota déclare être prêt avec une batterie solide de 1200 km d’autonomie

Philippe Moureau

La marque s’apprête à révolutionner le monde des voitures électriques avec une batterie solide qui pourrait se recharger en seulement 10 minutes. Accrochez-vous, ça va secouer !

Une percée technologique qui promet des merveilles

En plein cœur de la compétition pour l’innovation technologique dans l’industrie automobile, Toyota semble prendre une longueur d’avance. Le constructeur nippon affirme avoir mis au point une technologie révolutionnaire. Elle devrait permettre de créer une batterie solide capable de proposer jusqu’à 1 200 km d’autonomie. Et ce n’est pas tout, cette batterie serait en mesure de se recharger entièrement en seulement 10 minutes. Un exploit technologique rendu possible grâce à l’ingéniosité de Keiji Kaita, président du centre de recherche et développement pour la neutralité carbone de l’entreprise.

La nouvelle a été révélée hier, avec des détails sur l’avancée majeure réalisée par Toyota dans la production de matériaux pour batteries solides et liquides. En effet, la marque a réussi à simplifier la production de ces matériaux, ce qui devrait permettre de diviser par deux le poids, la taille et le coût des batteries destinées aux véhicules. Une percée que Keiji Kaita résume en ces termes : “Nous visons à changer radicalement la situation actuelle où les batteries sont trop grandes, lourdes et coûteuses.”

A lire également :  La voiture électrique aura bientôt plus d'autonomie que la voiture thermique, c'est confirmé

Une avancée prometteuse pour les batteries solides

Les batteries solides sont souvent présentées comme l’évolution logique des voitures électriques. Elles sont considérées comme plus sûres et plus fiables que les cellules lithium-ion utilisant un électrolyte liquide. Cependant, leur coût plus élevé et leur complexité de fabrication constituent de véritables obstacles. Plusieurs startups, comme Solid Power, QuantumScape, Factorial et StoreDot, se sont penchées sur le problème, cherchant à rendre ces batteries plus abordables et plus faciles à produire. Jusqu’à présent, leurs produits n’ont pas encore été intégrés à de nouveaux véhicules électriques vendus sur le marché.

Cependant, Toyota semble avoir trouvé la solution pour simplifier le processus de fabrication. Selon le géant automobile, il pourrait être plus facile de produire des batteries solides que des batteries lithium-ion.

Une offensive massive vers l’électrification

Souvent perçu comme un retardataire en matière d’électrification par les passionné(e)s de voitures électriques, Toyota a dévoilé le mois dernier un plan ambitieux. Le constructeur souhaite déplacer son focus des véhicules à combustion interne vers les véhicules électriques, tout en continuant à développer des hybrides, des hybrides rechargeables et des véhicules à hydrogène.

Dans ce cadre, Toyota envisage de construire une toute nouvelle architecture exclusivement dédiée aux véhicules électriques. Cette plateforme devrait engendrer une série de nouveaux véhicules à partir de 2026, notamment un SUV à trois rangées de sièges fabriqué aux États-Unis, dont la production devrait commencer en 2025 avec des batteries provenant de Caroline du Nord.

A lire également :  Audi prépare une voiture électrique abordable, mais à sa manière

De plus, le groupe automobile estime qu’il sera capable de produire une batterie solide avancée offrant plus de 1 450 km d’autonomie après 2028. Cette prouesse serait rendue possible grâce à des voitures plus légères, moins complexes et dotées de moins de composants.

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires