Actu voiture électrique

Une berline électrique puissante et autonome à 22 990 € ? MG l’a fait

Albert Lecoq

MG a récemment fait un pas de géant en annonçant une remise spectaculaire de 7 000 € sur sa gamme de véhicules électriques, une stratégie audacieuse visant à compenser la fin du bonus écologique pour les modèles produits en Chine. Cette initiative place la MG4, une berline compacte électrique, à un prix de départ défiant toute concurrence.

Une stratégie agressive pour contrer la fin du bonus écologique

MG Motor a su se démarquer en proposant des tarifs extrêmement compétitifs, même en l’absence de bonus écologique. Initialement, le constructeur offrait une remise de 4 000 € sur l’ensemble de ses modèles électriques et hybrides rechargeables pour pallier cette perte.

Cependant, avec l’annonce d’une possible réduction du bonus écologique de 5 000 à 4 000 €, MG a décidé d’augmenter sa remise à 7 000 € sur tous les modèles électriques et hybrides rechargeables. Cette offre, valable initialement pour les commandes prises jusqu’à fin janvier puis prolongée actuellement, souligne l’engagement de MG à maintenir l’attractivité de ses véhicules malgré les fluctuations des aides gouvernementales.

MG4 Luxury : un positionnement tarifaire sans précédent

La MG4 s’impose désormais comme l’une des options les plus abordables sur le marché des véhicules électriques, grâce à cette remise substantielle. Comparée à des concurrentes telles que la Renault Mégane E-Tech electric, qui, malgré une réduction significative de son prix en janvier 2024, se trouve à partir de 34 000 € hors bonus, la MG4 devient une alternative séduisante. La différence de prix dépasse les 6 000 € en faveur de la MG4, même en prenant en compte le bonus écologique actuel, tout en offrant une autonomie supérieure.

A lire également :  En France, une voiture électrique sur trois est chinoise : l'Europe tire la sonnette d'alarme

En effet, à 22 990 €, la MG4 propose 350 km d’autonomie et un moteur de 170 ch ainsi qu’un équipement supérieur comme le démarrage sans clé et le V2L de série.

La comparaison peut même se faire avec la toute nouvelle ë-C3 dont les tarifs démarrent à 23 300 € hors bonus écologique en proposant moins d’autonomie, moins de puissance et moins d’équipements.

La rentabilité de MG face à des tarifs agressifs

La question de la rentabilité de MG, malgré ces tarifs agressifs, intrigue. La production en Chine joue un rôle crucial dans la structure de coût avantageuse de MG, mais l’entreprise doit également naviguer dans un contexte géopolitique et logistique complexe. Les tensions dans la mer Rouge et les défis liés à l’importation de modèles produits à l’échelle globale affectent l’industrie dans son ensemble. Des constructeurs comme Volvo et Tesla ont dû suspendre la production en Europe en raison de retards dans la livraison de pièces provenant d’Asie, tandis que le groupe Stellantis a recours au fret aérien pour pallier ces perturbations.

Cette stratégie tarifaire de MG, couplée à une gestion logistique adaptative, montre une voie possible pour les constructeurs cherchant à rester compétitifs dans un marché de plus en plus axé sur l’électrique. MG démontre qu’il est possible de proposer des véhicules électriques accessibles sans compromettre la qualité ou l’autonomie, offrant ainsi une alternative viable aux consommateurs soucieux de leur budget et de l’environnement. La capacité de l’entreprise à maintenir cette proposition de valeur face aux incertitudes logistiques et aux fluctuations du marché sera essentielle pour son succès à long terme dans le secteur automobile électrique.

A lire également :  Ce constructeur de voitures électriques écrase Tesla avec une avance technologique impressionnante
Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

23 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires