Actu voiture électrique

Une Tesla parcourt 3.000 km sans recharge grâce à un astucieux ajout… peu écologique

Philippe Moureau

Les passionnés d’automobiles s’interrogent constamment sur la manière d’optimiser l’autonomie des voitures électriques. Récemment, une expérience hors du commun a été menée par une chaîne YouTube en combinant une Tesla avec un moteur à essence. Résultat ? Presque 3.000 km sans recharge. Mais est-ce vraiment une prouesse à célébrer?

L’éternelle quête d’autonomie

Pour les propriétaires de véhicules électriques, la question de l’autonomie est centrale. Comment aller plus loin sans avoir à recharger? Tesla, le constructeur emblématique, a déjà apporté des réponses avec ses modèles comme le Plaid ou le “Grande autonomie”. Mais les aventuriers de la chaîne YouTube “Warped Perception”, toujours en quête d’innovations, ont eu une idée pour le moins surprenante.

Leur solution? Intégrer un moteur à essence à une Tesla. La chaîne, connue pour ses expérimentations audacieuses, a voulu tenter l’expérience, avec des résultats… mitigés.

Un moteur à essence pour repousser les limites

L’idée peut paraître saugrenue, mais elle a été mise en œuvre. Les bricoleurs de “Warped Peception” ont intégré à une Model S un mono-cylindre à essence de 400 cm3. Placé à l’arrière du véhicule, ce moteur alimente à la fois la batterie et les moteurs électriques. Certes, le choix n’est guère esthétique, et en matière d’écologie, c’est un pas en arrière. Après tout, ce moteur consomme de l’essence.

A lire également :  Tesla : la prochaine mise à jour va améliorer l'autonomie de tous les modèles

Cependant, grâce à cette installation, la voiture a pu parcourir environ 2.900 kilomètres sans avoir besoin de recharge électrique. Mais tout n’a pas été rose. Le conducteur a rencontré divers obstacles, notamment des arrêts fréquents pour éviter la panne, et même une intervention policière en raison de sa vitesse insuffisante.

Un succès mitigé

Avec le moteur fonctionnant sans arrêt pendant une semaine pour assurer l’alimentation, peut-on réellement parler de succès? Si l’expérience montre qu’il est possible de repousser les limites de l’autonomie, elle soulève également de nombreuses questions sur l’impact environnemental. En effet, l’ajout du moteur à essence remet en cause les avantages écologiques du véhicule électrique.

Néanmoins, la chaîne “Warped Perception” ne semble pas vouloir s’arrêter là et prévoit d’affiner son système pour le rendre plus efficace. La quête d’autonomie continue, mais à quel prix pour notre planète?

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

8 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires