Actu voiture électrique

Voici à quel point la pluie peut réduire l’autonomie de votre voiture électrique

Albert Lecoq

Quand vous prenez le volant de votre voiture électrique sous une averse, vous vous interrogez peut-être sur l’impact de la pluie sur sa consommation. Rassurez-vous, les effets sont notables, mais gérables.

L’influence de la météo sur l’autonomie des véhicules électriques

Le temps pluvieux n’est souvent pas pris en compte lorsqu’on parle de l’autonomie des véhicules électriques. Pourtant, la pluie augmente la résistance au roulement des pneus et affecte la consommation d’énergie. L’eau accumulée sur la route augmente la friction, nécessitant ainsi plus de puissance pour maintenir une vitesse constante. De plus, l’eau frappant la carrosserie crée une résistance additionnelle, similaire à un vent contraire, et augmente la viscosité de l’air, formant un ensemble qui contribue à une surconsommation d’énergie.

Cette surconsommation peut être quantifiée. Selon des essais réalisés par nos confrères d’Automobile Propre que nous saluons, conduire sous la pluie à 110 km/h augmente la consommation de 17,3 à 21,9 % par rapport à une route sèche à la même vitesse. Toutefois, chaque modèle présente des performances différentes, comme le démontrent les tests effectués avec la Cupra Born, la Peugeot e-3008 et le Renault Scénic E-Tech.

A lire également :  En France, la voiture électrique est plus écologique que l'essence dès la première année
à 110 km/h sur sol secà 110 km/h sur sol détrempéDifférence observéeEcart en %
Modèle testéConsommationAutonomieConsommation AutonomieConsommation
Renault Scenic e-Tech (87 kWh)23,7 kWh/100 km367 km27,8 kWh/100 km313 km4,1 kWh/100 km17,3
Peugeot e-3008 (73 kWh)19,6 kWh/100 km372 km23,7 kWh/100 km308 km4,1 kWh/100 km20,9
Cupra Born VZ XL (77 kWh)17,8 kWh/100 km433 km21,7 kWh/100 km355 km3,9 kWh/100 km21,9

Comment la vitesse influence la consommation sous la pluie

Il est intéressant de noter que la limitation de vitesse lors de conditions météorologiques défavorables peut en réalité compenser l’augmentation de la consommation due à la pluie. Par exemple, sur autoroute, la vitesse limite légale est réduite de 130 km/h à 110 km/h en cas de pluie. Cette réduction de vitesse permet de diminuer significativement la consommation d’énergie.

Lors d’un test comparatif, il a été observé que le Scénic E-Tech consomme 6,7 % moins d’énergie sous la pluie à 110 km/h que sur route sèche à 130 km/h. Les résultats sont similaires pour la Cupra Born et la Peugeot e-3008, avec des réductions de consommation de 4 % et 2,9 % respectivement.

Les adaptations pratiques pour la conduite sous la pluie

Bien que la pluie augmente la consommation, cette augmentation peut être atténuée par des ajustements pratiques. Premièrement, il est vital de respecter les limitations de vitesse réduites qui sont non seulement obligatoires mais aussi bénéfiques pour l’efficacité énergétique. Deuxièmement, choisir des pneus adaptés pour les conditions humides peut également réduire l’impact négatif de la pluie sur l’autonomie.

A lire également :  Ce nouveau SUV électrique qui fait le plein en 3 minutes arrive en Europe

Enfin, bien que les essuie-glaces et le chauffage de l’habitacle soient des consommateurs d’énergie, leur impact reste relativement faible comparé à celui des facteurs externes comme la pluie et le vent. L’utilisation judicieuse de ces équipements peut donc aider à optimiser la consommation sans compromettre le confort ni la sécurité.

Recommandations pour les conducteurs de voitures électriques

Voici quelques conseils pratiques pour minimiser les impacts de la pluie sur votre expérience de conduite électrique :

  • Anticipez les conditions météorologiques et planifiez votre itinéraire en conséquence.
  • Adaptez votre vitesse aux conditions de la route pour maintenir l’efficacité énergétique.
  • Optez pour des pneus conçus pour les conditions humides afin de réduire la résistance au roulement.
  • Utilisez modérément les équipements électriques supplémentaires comme le chauffage ou les essuie-glaces.

En tenant compte de ces éléments, vous pouvez non seulement assurer votre sécurité mais aussi optimiser l’autonomie de votre véhicule lors de conditions pluvieuses.

Source des tests : Automobile Propre

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires