Actu voiture électrique

Voici l’état de la batterie d’une Tesla Model 3 après 165 000 km

Philippe Moureau

Vous envisagez peut-être l’achat d’une voiture électrique d’occasion et la Tesla Model 3 pourrait figurer sur votre liste. Avec un exemple précis ayant accumulé 165 000 kilomètres après 5 ans, dans sa version Performance, il est intéressant de se pencher sur l’état de la batterie, l’autonomie restante, ainsi que sur d’autres aspects comme la maintenance et la dépréciation.

Performance et autonomie après un usage intensif

L’exemple de la Tesla Model 3 Performance de 2019 que nous explorons ici a été conduit pour plus de 33 000 km par an, ce qui est supérieur à la moyenne des véhicules. Malgré cette utilisation intense, incluant 38 % de charges rapides, la batterie de ce véhicule affiche une santé impressionnante. Après 165 000 km, la santé de la batterie se maintient à 89,4 % soit un peu plus de 10% de dégradation. Ce taux de rétention est calculé après plusieurs tests, ce qui témoigne de la durabilité des batteries au lithium-ion de Tesla, lesquelles montrent une dégradation plus marquée au début avant de se stabiliser.

Initialement, la Tesla Model 3 Performance promettait une autonomie d’environ 547 km WLTP lors de son arrivée sur le marché en France. Ce qui fait qu’après ce kilométrage et presque 5 ans, elle offre désormais environ 490 km sur une pleine charge. Ce maintien de l’autonomie est notable étant donné l’usage fréquent de la charge rapide, connue pour affecter potentiellement la longévité de la batterie.

A lire également :  Une usine titanesque va propulser l'Europe vers le sommet de l'électromobilité mondiale

Esthétique et condition physique

Visuellement, cette Tesla Model 3 blanche garde une apparence presque neuve malgré les années et les kilomètres parcourus. Quelques éclats de peinture sont présents, surtout derrière les roues avant, mais ce sont des dommages superficiels. Les plaquettes de frein d’origine sont toujours en place, signe d’une usure limitée grâce au freinage régénératif des véhicules électriques.

L’intérieur de la voiture est également en excellent état. Le volant semble neuf et les sièges montrent peu de signes d’usure. Aucun grincement ni craquement outre mesure n’est à signaler selon le propriétaire.

Maintenance et coûts de service

Concernant la maintenance, quelques dépenses sont à anticiper. Les essuie-glaces nécessitent un remplacement périodique, et les pneus Michelin haut de gamme de la Model 3 Performance ont une durée de vie d’environ 30 000 à 35 000 km. Des composants tels que les bras de suspension ont dû être remplacés aux alentours des 160 000 km. Cependant, l’avantage significatif des voitures électriques réside dans leur simplicité mécanique comparée aux véhicules à combustion, ce qui entraîne généralement moins de frais de maintenance.

Un aspect remarquable de la Tesla Model 3 est sa conservation de performance dans le temps. Même avec un kilométrage élevé, elle ne s’est ralentie que de 0,05 seconde pour atteindre 100 km/h en 3,35 secondes contre 3,3 secondes annoncés, ce qui reste comparativement très similaire à sa performance initiale. Cette capacité à maintenir des performances intactes est un atout majeur, contrastant fortement avec les véhicules à essence dont les performances peuvent se dégrader avec le temps.

A lire également :  Les ventes de voitures électriques chutent chez Volkswagen et Porsche, et c'est plutôt bon signe

Voici la vidéo originale, en anglais :

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

39 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires