Actu voiture électrique

Voiture électrique : que se passe-t-il vraiment si on tombe à 0% de batterie ?

Albert Lecoq

Engouement croissant pour la voiture électrique en France, les automobilistes abandonnent progressivement les moteurs diesel et essence au profit de ces nouvelles montures. Cependant, malgré l’expansion rapide du réseau de bornes de recharge, certaines régions manquent encore d’infrastructures fiables, laissant planer le risque d’une batterie vidée loin d’une source d’énergie.

Anticiper la panne de batterie

L’électronique embarquée dans les véhicules électriques est conçue pour vous tenir informé de l’état de charge de la batterie, vous alertant ainsi avant que la situation ne devienne critique. Ces notifications ne sont pas anodines et doivent inciter à planifier une recharge avant que l’indicateur n’atteigne zéro. Bien que les options de recharge soient en augmentation, y compris dans certains supermarchés qui offrent désormais ce service, il est crucial de connaître l’emplacement des bornes sur votre itinéraire pour éviter toute mauvaise surprise.

Une attention particulière doit être accordée à la distance entre les points de recharge, surtout dans les régions où les infrastructures sont rares. Si vous atteignez une borne en état de panne, le temps peut devenir un ennemi. Dans de tels cas, la recherche d’une solution alternative devient une priorité.

A lire également :  Autonomie record à prix cassé : cette moto électrique va faire du bruit

Le phénomène de la jauge à zéro

Contrairement aux idées reçues, une batterie indiquant zéro ne signifie pas nécessairement que le véhicule est complètement déchargé. Des tests indépendants ont montré que plusieurs véhicules pouvaient parcourir une distance supplémentaire, qui varie selon la marque et le modèle. Il a été démontré par exemple qu’une Tesla Model 3 pouvait parcourir encore entre 20 et 40 km une fois la batterie à 0%, et un Hyundai Kona était encore capable de rouler plus de 10 km. Cet écart entre l’indication de la jauge et la capacité réelle de la batterie peut s’avérer salutaire pour atteindre une borne de recharge en cas d’urgence.

Cette réserve d’énergie, souvent méconnue des conducteurs, est une bouée de secours intégrée par les fabricants pour augmenter les chances d’atteindre un point de recharge avant l’arrêt complet. Il est cependant recommandé de ne pas compter systématiquement sur cette marge, car la solliciter fréquemment pourrait affecter la durabilité de la batterie.

Le mode “Tortue”

Le mode “Tortue” est une fonctionnalité de sécurité conçue pour préserver l’énergie restante en réduisant la performance du véhicule une fois la jauge trop basse, généralement sous les 5 à 10%. Cette stratégie de gestion de l’énergie permet de maximiser l’autonomie restante en limitant la vitesse et en désactivant les fonctions énergivores, comme le chauffage ou la climatisation, pour étendre la portée jusqu’à un point de recharge sécurisé.

A lire également :  Vous risquez plus d'être frappé par la foudre que d'avoir une batterie de voiture électrique en panne

Ce mode d’urgence est essentiellement un avertissement pour le conducteur, lui indiquant qu’il est temps de s’arrêter et de recharger dès que possible. Bien que cela puisse réduire temporairement le confort de conduite, c’est une fonctionnalité vitale pour prévenir une immobilisation complète du véhicule.

La recharge domestique en dépannage

En cas d’urgence, une simple prise électrique standard est une solution de secours pour les véhicules électriques ou que vous soyez. Il est ainsi possible de se faire dépanner quelques kilomètres d’autonomie chez une âme bienveillante lorsque vous êtes loin de chez vous, bien qu’elle ne soit pas conçue pour des charges rapides ou complètes régulières.

Il est également essentiel de comprendre que toutes les prises électriques ne sont pas adaptées à tous les véhicules électriques. L’utilisation d’un équipement inadéquat peut entraîner des temps de charge excessivement longs.

La nécessité du dépannage

Si la batterie atteint son niveau minimal, même le mode “Tortue” ne pourra empêcher l’inévitable : l’arrêt du véhicule. À ce stade, l’intervention d’un service de dépannage devient nécessaire. Il est essentiel de contacter une assistance qui comprend les spécificités des véhicules électriques, car leur remorquage requiert un équipement et une approche différents des voitures traditionnelles.

La plupart des assurances ne couvrent pas ce genre de panne, tout comme elles ne couvriraient pas une panne dû à un manque de carburant dans une voiture thermique.

A lire également :  Fiat réinvente l'électrique : voici tous les modèles prévus dès cette année

Il est cependant désormais possible de souscrire un supplément de contrat pour une prise en charge du remorquage pour les véhicules électriques en cas de batterie vide, mais il est important de vérifier les conditions spécifiques. Le remorquage d’une voiture électrique n’est pas aussi simple qu’avec un véhicule thermique en raison de sa transmission. Le manuel du constructeur fournit souvent des instructions précises sur les procédures à suivre en cas de panne totale.

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires