Voiture électrique : voici la principale raison qui fait hésiter les Français

ParPhilippe Moureau 21 novembre 2023 à 8h05

La mobilité électrique s’inscrit désormais dans notre quotidien, mais elle suscite encore des interrogations, notamment sur la durabilité de ses composants clés : les batteries. Vous vous demandez peut-être si l’investissement dans un véhicule électrique est judicieux au vu de la longévité de sa batterie. Laissez-moi vous éclairer.

Analyse de la durée de vie des batteries des véhicules électriques

Les batteries des véhicules électriques (VE) sont souvent au cœur des débats. La durabilité de ces composantes essentielles est scrutée, analysée, et parfois mise en doute. Silver Power Systems (SPS), un acteur reconnu dans l’analyse de performance de batterie, a observé des variations significatives au sein d’une même flotte, pouvant atteindre 10%. Ces chiffres, qui pourraient paraître alarmants, ne sont qu’une facette d’une réalité plus complexe.

Il est vrai que le seuil critique de performance opérationnelle d’une batterie est souvent fixé entre 70% et 80% de sa capacité initiale. Cependant, affirmer que 20% d’usure signifierait la fin de vie d’une batterie serait une simplification excessive. Les constructeurs mentionnent fréquemment un seuil de 70% en deçà duquel un VE pourrait connaître des difficultés de fonctionnement. Mais cette limite n’est pas une fatalité et dépend de nombreux facteurs.

Le phénomène de dégradation : un spectre plus large qu’il n’y paraît

L’étude de Geotab, un fournisseur de données télématiques, a permis de développer l’Electric Vehicle Battery Degradation Tool, un outil précieux pour appréhender l’usure des batteries à travers les données de 6 300 VE de marques et modèles variés. Cette étude révèle une perte moyenne de 13,5% de la capacité sur six ans et demi, avec d’importantes variations selon les modèles.

Si des véhicules comme l’ancienne BMW i3 ou une Nissan Leaf de 2014 ont montré des pertes supérieures à la moyenne, la Tesla Model S s’est alignée sur celle-ci, démontrant que tous les VE ne sont pas égaux face à la dégradation de leurs batteries.

Des raisons d’être optimiste malgré les chiffres

Malgré les données qui peuvent sembler décourageantes, le tableau n’est pas si sombre. EMR, spécialiste du recyclage de batteries, souligne la difficulté à trouver suffisamment de batteries à recycler, ce qui sous-entend une durabilité supérieure aux attentes. De plus, pour les propriétaires successifs d’un VE, l’acceptation de la dégradation de la batterie est souvent relativisée par le coût réduit du véhicule et son utilisation, généralement orientée vers des trajets courts.

En fin de compte, les batteries des VE semblent surpasser les attentes initiales. Et même si elles se dégradent avec le temps, pour un véhicule devenu secondaire ou tertiaire, la diminution d’autonomie est moins un souci. Ces véhicules offrent une alternative économique appréciable, permettant aux utilisateurs de faire des économies substantielles, tout en bénéficiant d’une technologie propre et de plus en plus fiable.

Les batteries des VE ne sont pas un frein mais un moteur vers une mobilité plus durable et économique. Les études, loin de dresser un tableau noir, invitent à une réflexion plus nuancée et optimiste sur l’évolution de l’automobile électrique.

Par Philippe Moureau

Quadragénaire passionné de voitures électriques. Je m'intéresse à la transition énergétique et à la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. Je suis un véritable passionné de voitures électriques et un défenseur de l'environnement.

🙋‍♂️ Réagissez à l'article 💬
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Suivez-nous sur Facebook

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter