Actu voiture électrique

Batteries Zinc-Air : révolution ou simple alternative ?

Alexandra Dujonc

La nouvelle avancée scientifique en matière de batteries pourrait peut-être bienchanger la donne pour l’industrie des véhicules électriques. Sans oublier tout ce que vous savez sur les batteries au lithium, découvrez pourquoi le zinc-air pourrait être éventuellement le futur.

Une découverte australienne

Les chercheurs de l’Université Edith Cowan en Australie viennent de révéler une information qui pourrait bouleverser notre perception des batteries. Ils ont découvert que les batteries zinc-air pourraient être une meilleure alternative que les batteries lithium-ion pour alimenter les véhicules électriques (VE). Alors que le lithium-ion a longtemps dominé le marché, une nouvelle ère pourrait s’annoncer avec le zinc-air. Un combat de titans s’annonce entre ces deux technologies.

Qu’est-ce qui rend le zinc-air si spécial?

Pour commencer, la batterie zinc-air se compose d’une électrode négative en zinc et d’une électrode positive en air. Dans le passé, ces batteries étaient critiquées pour leur faible puissance et leur courte durée de vie. Mais tout cela est en train de changer! Les ingénieurs ont redessiné ces batteries en utilisant de nouveaux matériaux comme le carbone, le fer moins cher, et des minéraux à base de cobalt. Cette métamorphose leur donne un avantage de taille : une densité énergétique supérieure aux batteries au lithium-ion. En clair, elles peuvent stocker plus d’énergie dans un espace plus restreint, permettant ainsi de parcourir de plus longues distances avec un VE.

A lire également :  Les camions électriques prennent le contrôle en Australie

Plus performantes et plus abordables

Les avantages ne s’arrêtent pas là! Les batteries zinc-air sont également moins chères à produire que les batteries lithium-ion. Imaginez, une technologie plus performante et plus abordable à la fois! De quoi rendre l’électromobilité accessible à tous. De plus, elles possèdent une durée de vie plus longue que les batteries au lithium-ion. Comme l’a souligné le Dr. Muhammad Rizwan Azhar, principal auteur de l’étude, ces batteries rechargeables se démarquent par leur coût réduit, leur respect de l’environnement, leur densité énergétique élevée et leur sécurité intrinsèque.

Mais alors, où est le hic ?

Comme toute innovation, les batteries zinc-air ont leurs défis à relever. Parmi eux, la dégradation de l’électrode d’air au fil du temps, pouvant réduire les performances de la batterie. De plus, elles peuvent être moins efficaces à basse température. Cependant, même si l’étude en est encore à ses débuts, l’équipe de chercheurs est optimiste quant à la possibilité de développer des batteries zinc-air commercialement viables pour les VE dans un futur proche.

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires