Actu voiture électrique

BYD change la donne avec sa nouvelle batterie Blade : vers une autonomie record

Albert Lecoq

Le géant de l’industrie automobile BYD s’apprête à lancer sa batterie électrique de nouvelle génération, promettant une autonomie accrue et des coûts encore plus bas. Cette innovation pourrait bien être l’atout majeur de BYD dans sa lutte pour détrôner les véhicules à essence. Découvrons ensemble ce que cette avancée technologique représente pour l’avenir de la mobilité durable.

BYD annonce le lancement de sa nouvelle batterie Blade en 2024

Depuis son unité de batterie FinDreams, BYD a bouleversé le marché en 2020 avec sa première génération de batterie Blade, une innovation marquante. Les batteries Blade de BYD, qui équipent des véhicules électriques de grandes marques comme Tesla, Ford, Kia, Hyundai et Toyota, constituent une part essentielle du succès de l’entreprise. Grâce à l’utilisation de phosphate de fer comme matériau de cathode, BYD parvient à réduire considérablement les coûts de production tout en offrant une densité énergétique compétitive.

La conception “en lame” de la batterie vise une sécurité maximale, promettant une autonomie et une durée de vie “ultra-longue”. Cette architecture permet d’économiser de l’espace et du poids, augmentant ainsi l’efficacité du véhicule. Avec l’annonce de sa batterie de deuxième génération, BYD se prépare à révolutionner une fois de plus le marché. Selon Wang Chuanfu, PDG de BYD, cette nouvelle batterie sera plus petite et légère tout en conservant son endurance, promettant de réduire la consommation d’énergie pour une performance et une autonomie améliorées.

A lire également :  9 conducteurs de Tesla sur 10 n'iront jamais voir ailleurs : les résultats d'un sondage surprenant

Des performances et une autonomie révolutionnaires

Les batteries Blade actuelles de BYD affichent une densité énergétique allant jusqu’à 150 Wh/kg. La prochaine génération vise au moins 190 Wh/kg, ce qui pourrait permettre aux modèles entièrement électriques de dépasser les 1 000 km d’autonomie CLTC (environ 800 km WLTP), un record pour les batteries LFP. L’arrivée de cette batterie, prévue pour août 2024, promet de repousser les limites connues de l’autonomie des véhicules électriques.

En parallèle, BYD a lancé une offensive tarifaire avec le lancement de véhicules électriques à bas prix, tels que le nouveau Seagull, proposé à partir de 9 500 €. Cette stratégie de prix agressive crée des remous parmi les constructeurs historiques, soulignant la compétitivité croissante des véhicules électriques face aux voitures à essence. Jim Farley, PDG de Ford, n’a pas manqué de reconnaître la qualité surprenante de ces véhicules à bas coût, signe d’une évolution notable du marché.

L’expansion internationale et l’avenir de BYD

BYD vise une expansion rapide à l’international. Avec des plans ambitieux de vente d’un million de véhicules à l’étranger d’ici 2025, BYD montre sa détermination à s’imposer comme un acteur majeur de l’industrie automobile mondiale. Cette expansion témoigne de la volonté de BYD de mener la transition vers une mobilité plus durable et moins dépendante des énergies fossiles.

A lire également :  Panique chez Tesla : entre licenciements massifs et révoltes internes
Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires