Elon Musk l’admet : les promesses sur le système de conduite autonome de Tesla ne sont pas tenues

ParPhilippe Moureau 4 novembre 2023 à 12h19

Elon Musk, le PDG emblématique de Tesla, avoue avoir été trop optimiste quant aux progrès du système de conduite autonome de la marque. Quelles sont les conséquences pour les propriétaires de Tesla ? Cet aveu intervient alors que Tesla a récemment réduit temporairement le prix de cette fonctionnalité tant convoitée.

La réalité du système “Full Self-Driving” de Tesla

Le système d’assistance à la conduite de Tesla, appelé Full Self-Driving (FSD), a été l’objet de nombreux débats juridiques. Il est souvent cité par les amateurs comme ce qui distingue la Model Y et ses consœurs des autres constructeurs de véhicules électriques. Ce système coûteux, actuellement proposé à 12 000 $ aux Etats-Unis et 7 500 € en France et en Europe, est toujours considéré comme un système de niveau 2 selon la classification SAE, malgré les déclarations d’Elon Musk sur sa capacité future à rendre les Tesla complètement autonomes. Pour l’instant, le FSD permet de suivre automatiquement le véhicule précédent, de changer de voie, de stationner, de conduire en ville et de s’arrêter aux feux et panneaux de stop, mais le conducteur doit toujours superviser le véhicule.

Musk reconnait son excès d’optimisme

Lors de la récente conférence sur les résultats trimestriels de Tesla, le big boss a admis avoir été trop optimiste concernant les avancées du système par le passé. Cela pourrait décevoir de nombreux fans qui ont investi dans une fonctionnalité ne tenant pas toutes ses promesses.

“Évidemment, j’ai été trop optimiste à ce sujet”, a déclaré Musk, parlant du FSD. Il a expliqué que le progrès a semblé rapide au début, mais que le taux d’amélioration a tendance à se stabiliser. À ce jour, aucune date précise n’est donnée quant à la capacité des Tesla équipées du FSD à être totalement autonomes.

La valeur changeante du FSD pour Tesla

Il est courant d’entendre dire que Tesla sous-estime la valeur du FSD lors de la reprise des véhicules d’occasion, donnant l’impression que ce système est très précieux lorsqu’il s’agit de le vendre, mais moins lorsqu’il s’agit de le racheter.

Interrogé sur la raison de la baisse récente du prix du FSD, Musk a déclaré : “Nous voulions simplement le rendre plus abordable, pour que plus de gens puissent l’essayer. Avec le temps, le prix du FSD augmentera proportionnellement à sa valeur. Le prix actuel est donc une baisse temporaire.”

Responsabilité légale et alternatives pour les propriétaires

Concernant la responsabilité légale de Tesla lorsque le FSD est activé, Musk n’a pas donné de réponse claire, se contentant de mentionner les nombreuses poursuites auxquelles la société est confrontée. Par ailleurs, face aux déceptions concernant le FSD, Tesla avait offert la possibilité de transférer le FSD d’un véhicule d’occasion à un neuf, mais cette offre a expiré le mois dernier.

Une autre option, plus raisonnable, pour ceux qui n’ont pas le FSD est de s’abonner à la fonctionnalité pour un montant mensuel compris entre 99 $ et 199 $. Ils peuvent ainsi tester le service et, s’ils ne sont pas satisfaits, annuler l’abonnement.

Par Philippe Moureau

Quadragénaire passionné de voitures électriques. Je m'intéresse à la transition énergétique et à la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. Je suis un véritable passionné de voitures électriques et un défenseur de l'environnement.

🙋‍♂️ Réagissez à l'article 💬
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Suivez-nous sur Facebook

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter