Actu voiture électrique

1 voiture sur 4 vendue en Chine est désormais 100% électrique

François Zhang-Ming

La Chine, un des leaders mondiaux de l’industrie automobile, annonce une augmentation significative de la vente de voitures électriques. Ce phénomène n’est pas un feu de paille, mais plutôt le début d’une grande ère qui pourrait modifier radicalement notre compréhension de la mobilité urbaine.

Un marché chinois dynamique

Le secteur des voitures électriques en Chine a franchi un cap impressionnant en mai 2024. Ce mois remarquable a vu l’écoulement de 583 000 véhicules électriques, captant ainsi 24,1 % du marché automobile du pays. Pour vous donner une idée de la progression, cette part de marché représente une hausse de 12,5 % par rapport à l’année précédente. Ces chiffres ne sont pas isolés mais s’inscrivent dans un contexte de croissance forte où, malgré des débuts laborieux en début d’année, chaque véhicule vendu sur quatre en Chine est aujourd’hui une voiture électrique.

Lorsqu’on inclut les modèles hybrides rechargeables, le pourcentage grimpe à 39,5 % du marché avec près de 955 000 unités vendues en mai 2024. Cette statistique montre une progression spectaculaire de 88 % des ventes d’hybrides par rapport à mai 2023. La diversité et l’accessibilité croissantes des solutions électrifiées semblent trouver un écho favorable chez les consommateurs chinois.

A lire également :  Comparatif : quelle est la meilleure citadine électrique en 2024 ?

Des chiffres qui parlent d’eux-mêmes

Le volume total de véhicules neufs sur les routes chinoises s’élevait à 2,42 millions en mai, marquant une légère progression de 1,5 % sur un an. Cela souligne une tendance intéressante : même si la croissance globale du marché automobile est modeste, celle des véhicules électrifiés surpasse largement celle des motorisations traditionnelles. Ce décalage suggère un basculement des préférences des consommateurs vers des options plus écologiques et économiquement viables à long terme.

Voici quelques chiffres clés des principaux acteurs du marché électrique en Chine pour mai 2024 :

  • BYD : 146 395 unités vendues, + 22 % en un an
  • SAIC : 82 882 unités, + 9 %
  • Tesla : 55 215 unités, + 30 %
  • Chery : 42 733 unités, + 279 %
  • Nio : 20 544 unités, + 234 %
  • Zeekr : 18 616 unités, + 115 %
  • Leapmotor : 18 165 unités, + 51 %
  • Xpeng : 10 146 unités, + 35 %
  • Xiaomi : 8 646 unités, + 22 %
  • Voyah : 4 521 unités, + 51 %

Interprétation et implications pour l’avenir

Les statistiques de vente de véhicules électriques en Chine nous dessinent deux enseignements clés. D’abord, la transition vers un parc automobile majoritairement électrique n’est plus un sujet de “SI” mais de “QUAND”. L’augmentation exponentielle des chiffres de vente indique que l’intérêt pour les automobiles moins polluantes et plus efficients augmente non seulement par la force des régulations mais aussi par la volonté des consommateurs.

A lire également :  Stellantis va tester des batteries uniques au monde sur ses voitures électriques

Ensuite, il apparaît que la Chine pose les fondations d’une domination continue dans le marché de l’électrique. En mettant l’accent sur l’innovation et la production de masse, les constructeurs chinois n’augmentent pas simplement leur part interne mais se préparent à jouer un rôle majeur sur l’échiquier automobile global. La présence croissante de marques comme BYD ou Nio sur des marchés internationaux confirme cette ambition.

L’expansion des véhicules électriques en Chine est donc bien plus qu’une simple statistique de vente, elle est le symptôme d’un changement plus profond dans les préférences de consommation et de production mondiales. Ce pays, déjà un géant économique, pourrait bien devenir le leader incontesté de la révolution électrique automobile… s’il ne l’est finalement pas déjà.

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires