Actu voiture électrique

La voiture électrique est moins fiable que l’essence selon cette étude

François Zhang-Ming

Parlons aujourd’hui de la fiabilité des voitures électriques, un sujet qui suscite autant d’espoir que de scepticisme. Bien que perçues comme plus écologiques, elles soulèvent des questions quant à leur fiabilité et leur coût d’entretien. Le constat est parfois contrasté, mais une analyse détaillée révèle que ces véhicules préparent le terrain à une révolution dans le domaine automobile.

Un état des lieux de la fiabilité des véhicules électriques

La fiabilité des voitures électriques varie grandement d’un modèle à l’autre. Selon Consumer Reports, les véhicules électriques ont souvent signalé 79% de problèmes de fiabilité de plus que les véhicules essence ou diesel. Une raison majeure à cela est que la plupart de ces véhicules sont conçus soit par des constructeurs historiques habitués aux moteurs à combustion interne, soit par des startups innovantes mais inexpérimentées dans la production automobile à grande échelle.

La complexité des systèmes hybrides plug-in explique leurs taux de problèmes plus élevés, 146% supérieurs à ceux des véhicules conventionnels. Cependant, les véhicules hybrides, sans système de recharge externe, affichent 26% de problèmes de fiabilité en moins que leurs homologues conventionnels. Cette disparité témoigne de la jeunesse de la technologie électrique, qui continue à évoluer et à s’améliorer.

A lire également :  L'explosion électrique de BMW : des records de ventes qui dépassent toutes les prévisions
Résultats de l’étude de Consumer Reports

Les défis de Tesla en termes de fiabilité

Tesla, le géant américain des voitures électriques, se distingue par son approche spécialisée. Malgré des critiques concernant la qualité de fabrication, les modèles Tesla comme la Model 3 et la Model Y sont devenus des références en termes de fiabilité dans l’industrie automobile. Tesla profite de plusieurs années d’expérience et d’innovation, ce qui lui permet de corriger ses erreurs via des mises à jour logicielles à distance, réduisant ainsi les visites au garage.

Cependant, des problèmes de finition persistent, notamment la qualité de la peinture, les finitions intérieures, et certains composants mécaniques comme les poignées de porte ou les coffres. Ces défauts, bien que frustrants, sont souvent compensés par la fiabilité générale des moteurs électriques et des batteries de Tesla.

Les véhicules hybrides rechargeables combinent les complexités des moteurs électriques et à combustion, générant un potentiel accru de défaillances. Néanmoins, des modèles comme le Toyota RAV4 Prime sortent du lot par leur fiabilité, démontrant que l’expertise de constructeurs établis peut jouer un rôle crucial dans l’amélioration de la fiabilité des véhicules électriques.

Maintenance et coûts associés : un avantage pour les électriques

La simplicité mécanique des voitures électriques accuse un nombre réduit de pièces mobiles comparativement aux véhicules à combustion. Cela se traduit par des coûts de maintenance généralement plus bas et des interventions moins fréquentes. Des études, dont celles du Department of Energy, confirment que, même si les véhicules électriques sont aujourd’hui moins fiables en moyenne, surtout parmi les constructeurs historiques, leur entretien moins fréquent et moins coûteux représente un atout non négligeable.

A lire également :  Les ventes de voitures électriques plongent en Allemagne, mais certains gagnent gros

Les systèmes tels que les moteurs électriques, les batteries et les dispositifs de recharge sont les principaux foyers de préoccupation. Ces éléments sont essentiels au fonctionnement des voitures électriques et requièrent donc une attention particulière pour éviter des défaillances qui pourraient s’avérer coûteuses.

Vers une fiabilité accrue des voitures électriques

Le spectre de la fiabilité des véhicules électriques s’améliore progressivement. Les constructeurs acquièrent de l’expérience et appliquent des améliorations continues à leurs modèles. En outre, les mises à jour logicielles permettent de résoudre certains problèmes sans nécessiter de visites au garage, une avancée significative par rapport aux véhicules traditionnels.

Des marques spécialisées dans les voitures électriques comme Tesla permettent de constater une fiabilité quasi exemplaire, ce qui est rassurant quant au fait des futurs modèles à venir pour les autres marques également.

Le futur apporte un vent d’optimisme : des marques réputées pour leur fiabilité, comme Toyota, s’investissent davantage dans le secteur électrique, laissant présager une amélioration notable de la fiabilité des véhicules électriques. Cette dynamique est encourageante pour les consommateurs et pourrait transformer de manière positive la perception de ces technologies.

L’analyse de données fournies par Consumer Reports, basée sur les retours de 330 000 propriétaires sur vingt différents domaines de problèmes potentiels, montre une image en demi-teinte qui tend néanmoins vers une amélioration constante. L’évolution est en marche, et la route vers des voitures électriques pleinement fiables semble tout à fait atteignable dans les années à venir. Le développement continue, la technologie s’affine et les promesses de mobilité durable se concrétisent peu à peu.

A lire également :  Une voiture électrique qui fait du bruit avec une boîte manuelle : BMW va à contre-sens

Source : Consumer Reports

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires