Hyundai promet une baisse de prix de ses voitures électriques

ParPhilippe Moureau 23 novembre 2023 à 11h55

En annonçant son projet de construire ses propres batteries lithium fer phosphate (LFP) pour abaisser le coût des véhicules électriques, Hyundai ne fait pas que bouleverser la donne ; il façonne activement l’avenir de la mobilité électrique.

Plongez avec moi dans cette aventure technologique qui démarre dès 2025 avec l’introduction de cette technologie dans les modèles électriques de Hyundai et de sa filiale Kia. Mais avant de voir ces nouveaux bolides sur les routes, Hyundai investira pas moins de 7,3 milliards de dollars dans le développement de batteries pour véhicules électriques sur la prochaine décennie, comme révélé lors de leur journée investisseurs en 2023.

Hyundai en quête d’autonomie stratégique dans le domaine des batteries

L’ambition de Hyundai ne se limite pas à l’innovation. Le constructeur automobile cherche également à s’émanciper de sa dépendance vis-à-vis des fournisseurs chinois. Cette stratégie rime avec une réduction substantielle des coûts, propulsant Hyundai dans la cour des grands à l’instar de Tesla et de BYD, qui dominent le segment des batteries pour véhicules électriques.

La formation d’unités dédiées à chaque composant du développement des batteries illustre leur engagement à peaufiner la qualité et à garantir une compétitivité inébranlable. Avec des batteries LFP au rendez-vous dès 2025, Hyundai promet des véhicules électriques dotés d’une densité énergétique accrue et d’une efficacité améliorée en basses températures.

L’effet domino d’une technologie de batteries révolutionnaire

Les batteries LFP ne sont pas nouvelles, mais leur intégration par Hyundai démontre une volonté de démocratisation des voitures électriques. Ces batteries, connues pour leur coût abordable, leur sécurité et leur efficacité, pourraient bien être la clé de modèles électriques plus accessibles et évolutifs.

De grandes marques comme Toyota ou Ford mettent déjà en œuvre des stratégies afin d’intégrer les batteries LFP dans leurs modèles, surtout les véhicules d’entrée de gamme. Et malgré l’hégémonie actuelle de la Chine sur cette technologie, Hyundai s’arme de patience et de persévérance pour achever le développement de ses batteries LFP vers la fin 2024.

Du partenariat stratégique à l’innovation ouverte

Au cœur de cette démarche se trouve une collaboration étroite avec des leaders de l’industrie coréenne, dont SK On et LG Energy Solutions – géants incontestés des batteries. L’union de ces forces facilitera grandement l’avancement des ventes de véhicules électriques dans la région.

Le premier exemple de cette coopération a été témoigné dans la Hyundai Sante Fe hybride dotée de la nouvelle batterie NCM développée en collaboration avec SK, améliorant l’efficacité de la batterie d’environ 10% par rapport aux modèles précédents.

Une performance de batterie LFP à en rivaliser NCM

Hyundai ne vise pas simplement à produire en masse ; l’objectif est d’atteindre et de surpasser la capacité des batteries NCM premium avec une capacité cellulaire dépassant les 60 ampères et une densité énergétique aux alentours de 300 watts par kilogramme. Autrement dit, maximiser la capacité des batteries pour concurrencer – et peut-être dépasser – les performances des batteries NCM coûteuses qui dominaient jusqu’à présent.

Si ces projets se concrétisent comme prévu, nous verrons les Hyundai Kona EV et le nouveau Kia Ray EV, actuellement alimentés par les batteries LFP du géant chinois CATL, prendre une toute nouvelle dimension.

Une vision à long terme pour leader le marché des voitures électriques

Enfin, Hyundai Motor Group ne s’arrête pas là. Plus qu’un simple projet, c’est une vision à long terme avec un investissement de plus de 7 milliards de dollars dans le développement de batteries pour véhicules électriques qui a été annoncée. Ces plans ambitieux, impliquant le développement conjoint de batteries LFP, NCM et tout solide avec des fabricants de batteries et des institutions académiques, dessinent non seulement le futur de Hyundai mais aussi celui de la mobilité durable.

Véritable course contre la montre, l’enjeu pour Hyundai et ses contemporains n’est pas seulement technique, il est également géopolitique et économique. À l’heure où le monde automobile se mue à vitesse grand V, soyons témoins et acteurs de ce changement en parfait connaisseur des enjeux qui le sous-tendent.

Par Philippe Moureau

Quadragénaire passionné de voitures électriques. Je m'intéresse à la transition énergétique et à la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. Je suis un véritable passionné de voitures électriques et un défenseur de l'environnement.

🙋‍♂️ Réagissez à l'article 💬
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Suivez-nous sur Facebook

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter