Actu voiture électrique

Il y a 7 ans, cette supercar électrique chinoise faisait déjà mieux que la nouvelle Porsche Taycan Turbo GT

Albert Lecoq

En 2017, la supercar électrique Nio EP9 se distinguait par ses caractéristiques et des performances jamais vues qui finalement n’ont rien à envier aux dernières nouveautés comme la Porsche Taycan Turbo GT. Cet article explore en profondeur cette (vieille) prouesse technologique chinoise, de ses origines à ses records, en passant par ses caractéristiques techniques uniques.

Origine et conception de la Nio EP9

Née de l’ambition de révolutionner le segment des supercars, la Nio EP9 est le fruit d’un projet ambitieux mené par le constructeur automobile chinois Nio, avec l’appui technique de sa division de Formule E, le NEXTEV NIO Formula E Team. Réalisée en seulement dix-huit mois, cette supercar a été dévoilée dans l’écrin de la galerie Saatchi à Londres, signe de son caractère à la fois artistique et innovant.

Destinée initialement à un cercle restreint d’investisseurs de Nio, avec seulement six unités vendues au prix de 1,2 million de dollars chacune, la marque a par la suite décidé d’élargir son offre au grand public en annonçant la production de dix EP9 supplémentaires. Cette décision témoigne de la volonté de Nio d’imposer son empreinte dans l’univers des supercars électriques.

A lire également :  Voici comment a fait Xiaomi pour rendre sa voiture électrique moins chère que Tesla

Technologies et performances

L’EP9 est un concentré de technologies avancées. Chaque roue est animée par son propre moteur électrique, garantissant une puissance totale de 1 341 ch. Cette configuration unique permet une traction intégrale et une traction individuelle sur chaque roue, optimisée par un système de vectorisation du couple avant-gardiste. Les performances sont à la hauteur de la puissance déployée :

  • Accélération de 0 à 100 km/h en 2,7 secondes
  • La barre des 200 km/h atteinte en 7,1 secondes
  • Franchissement de 300 km/h en 15,9 secondes
  • Vitesse maximale de 313 km/h

La gestion de l’énergie est calculée, avec une autonomie maximale de 427 km et un système de recharge rapide permettant une recharge complète en 45 minutes, ce qui était déjà très rapide à l’époque, ou un remplacement de batterie en seulement quelques minutes. Ces batteries conséquentes pèsent 635 kg, contribuant au poids total de 1 735 kg de la voiture.

Le duel au Nürburgring : Nio EP9 contre Porsche Taycan Turbo GT

Le Nürburgring Nordschleife, surnommé “l’Enfer Vert”, est le théâtre des duels les plus emblématiques de l’histoire automobile, un circuit où les constructeurs viennent éprouver et prouver la supériorité de leurs créations. En 2017, Nio a choisi ce lieu mythique pour démontrer les capacités hors normes de l’EP9, en confiant le volant à Peter Dumbreck, pilote de course britannique. Le résultat fut stupéfiant : une boucle complétée en 6 minutes 45,90 secondes, une performance qui place l’EP9 dans le panthéon des véhicules les plus rapides sur ce circuit, toutes catégories confondues.

A lire également :  Rien n'arrête BMW : face aux ventes décevantes de voitures électriques, voici la solution

Face à cette performance, la nouvelle Porsche Taycan Turbo GT a relevé le défi en s’attaquant au même circuit. La Taycan Turbo GT, représentant l’apogée de la gamme électrique de Porsche, a établi un nouveau record au tour pour une voiture quatre portes, en parcourant les 20 kilomètres de la Nordschleife en 7 minutes 07,55 secondes soit 22 secondes de plus que la supercar chinoise.

Des records qui parlent d’eux-mêmes

La reconnaissance ultime des capacités exceptionnelles de l’EP9 vient de ses nombreux records sur les circuits les plus exigeants du monde, dont le fameux Nürburgring Nordschleife et le circuit Paul Ricard au Castellet. Elle s’est également illustrée sur des pistes comme le circuit des Amériques et le circuit international de Shanghai, démontrant ses compétences tant en conduite manuelle qu’autonome. Oui, vous avez bien lu : la Nio EP9 est également la voiture la plus rapide sur circuit sans avoir le moindre pilote à bord. Ces exploits ne sont pas seulement une fierté pour Nio mais ont marqué un tournant dans la perception des capacités des supercars électriques.

La Nio EP9 n’était pas seulement une supercar électrique chinoise de plus, elle fût une vitrine du potentiel et de l’avenir des véhicules électriques dans le segment haut de gamme. Ses records et ses innovations en font un sujet de fascination non seulement pour les amateurs d’automobile mais aussi pour ceux qui suivent l’évolution de la mobilité électrique et de la technologie. La Nio EP9 avait redéfinit en 2017 les limites du possible, propulsant l’industrie automobile vers de nouveaux horizons écologiques et technologiques.

A lire également :  Un salon automobile en Chine montre à quel point nous sommes en retard sur la voiture électrique
Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires