Actu voiture électrique

La première voiture électrique de Xiaomi : MS11

Philippe Moureau

Xiaomi est une entreprise qui, depuis sa fondation en 2010, est devenue l’une des plus grandes multinationales technologiques chinoises. La marque s’est spécialisée dans la production de smartphones, d’ordinateurs et d’autres produits de technologie, et maintenant elle travaille à produire sa première voiture électrique.

La voiture électrique de Xiaomi est encore en cours de développement, mais certaines caractéristiques et fonctionnalités sont déjà connues. Elle a déjà été aperçue en chine.

Le fabricant chinois de smartphones Xiaomi travaillerait actuellement même sur deux véhicules électriques. Le premier modèle vise à concurrencer la berline Tesla Model 3. Ce premier modèle, codé Modena et finalement nommé MS11, est censé être plus grand et plus puissant que Tesla et sera proposé à un prix similaire à celui du XPeng P7, c’est à dire entre 260 000 et 300 000 yuans soit 35 000 à 41 000 euros. Le deuxième modèle connu sous le nom de code “Le mans” serait proposé plus cher, avec un prix de départ supposé de 350 000 yuans, soit 48 000 euros environ.

Le modèle plus abordable devrait être alimenté par un pack de batteries LFP (lithium fer phosphate) standard de 400V fourni par le constructeur automobile chinois BYD et déjà vendu dans ses propres modèles. Il comprendra également une multitude de capteurs développés en partenariat avec l’entreprise allemande Continental, notamment des caméras et cinq radars mmWave similaires à ceux utilisés par le Li Auto Li ONE 2021.

A lire également :  Paris-Marseille en voiture électrique demande moins d'1 heure de pause : vraiment ?

La variante haut de gamme sera construite sur une architecture à haute tension de 800V et utilisera la batterie nouvelle génération Qilin de CATL, qui peut être chargée de 0 à 80% en seulement 15 minutes. Il sera équipé du processeur Orin X de Nvidia, ainsi que du LiDAR et des algorithmes développés par Xiaomi.

Les deux versions auront leur cockpit intelligent alimenté par des processeurs Qualcomm, qui seront utilisés pour la première fois sur un autre modèle de voiture électrique chinois, le Jidu Robo-01, de Baidu.

Le second véhicule de production de Xiaomi “Le mans” est prévu pour une sortie en 2025 et comprendra trois moteurs avec un logiciel intégralement réalisé en interne. Il sera construit cependant sur la même plateforme technique que le premier.

En mars 2021, Xiaomi a annoncé qu’elle entrait dans l’industrie automobile, avec un premier investissement de 10 milliards de yuans (1,5 milliard de dollars) et un investissement projeté de 10 milliards de dollars supplémentaires au cours de la décennie suivante. Cela confirme la montée en puissance des constructeurs de voitures électriques chinoises.

Réagissez à l'article

Les commentaires sont fermés.