Actu voiture électrique

La revente des voitures électriques tourne au cauchemar pour les propriétaires

Albert Lecoq

Le marché des voitures électriques d’occasion se trouve à un tournant critique, confronté à des défis inédits qui bousculent à la fois les stratégies des loueurs et la confiance des distributeurs. L’exemple de Hertz, qui a récemment mis un frein à l’intégration de véhicules électriques comme Tesla et Polestar dans sa flotte, souligne l’ampleur des interrogations qui pèsent sur la viabilité à long terme de ce marché.

Les incertitudes autour de la valeur résiduelle

Le noyau de l’inquiétude réside dans l’instabilité de la valeur résiduelle des voitures électriques. En effet, la guerre des prix sur les nouveaux modèles électriques, exacerbée par des baisses de prix fréquentes de la part des constructeurs, jette une ombre sur le futur de ces véhicules une fois qu’ils atteignent le marché de l’occasion.

La rapidité de l’évolution technologique, notamment en ce qui concerne les batteries, ainsi que les stratégies commerciales agressives de certains acteurs clés, tels que BYD, MG, et Tesla, contribuent à cette incertitude. Ces éléments ont poussé Hertz à revoir sa stratégie, mettant en évidence une préoccupation majeure : la dévaluation rapide des modèles électriques peut sérieusement compromettre leur attractivité sur le marché secondaire.

  • La baisse de la demande pour les véhicules électriques d’occasion
  • Les coûts de sinistralité élevés
  • L’obsolescence accélérée des technologies de batterie
A lire également :  Les ventes de voitures électriques plongent en Allemagne, mais certains gagnent gros

La stratégie de réajustement des loueurs

Face à ces défis, les loueurs comme Hertz et Sixt sont contraints de réévaluer leur engagement envers l’électrification de leurs flottes. Hertz, par exemple, a pris la décision drastique de suspendre ses commandes de véhicules électriques et de revendre une partie de sa flotte, principalement composée de Tesla, bien avant l’échéance prévue. Cette action révèle une tentative de mitigation des risques financiers associés à la dévalorisation anticipée de ces véhicules. Sixt, de son côté, envisage de réduire la présence de Tesla dans sa flotte, soulignant une tendance plus large de prudence parmi les loueurs.

  • Suspension des achats de modèles électriques par Hertz
  • Revente anticipée de véhicules électriques
  • Réévaluation de la présence de Tesla chez Sixt

Les répercussions sur le marché des voitures électriques d’occasion

Cette situation soulève des questions fondamentales sur le futur du marché des voitures électriques d’occasion. Jusqu’à présent, ce segment peine à se développer, freiné par des taux de rotation plus élevés que la moyenne et une faible demande. Cette dynamique affecte non seulement les loueurs mais également les distributeurs, qui expriment des réserves quant à la reprise de ces modèles en fin de contrat de leasing, en raison des incertitudes entourant leur valeur résiduelle.

  • Taux de rotation élevés des véhicules électriques
  • Interrogations des distributeurs sur le leasing électrique
A lire également :  C'est officiel, Tesla est bien sur le point de rendre la voiture électrique accessible à tous

La décision de Hertz de se tourner à nouveau vers des modèles thermiques, en remplacement partiel de sa flotte électrique, marque un point d’inflexion. Elle reflète la complexité de naviguer entre les impératifs de la transition énergétique et les réalités économiques du marché des véhicules d’occasion.

Un modèle difficile à gérer

L’industrie automobile est à un carrefour, où les aspirations écologiques se heurtent aux réalités économiques. Les loueurs et distributeurs jouent un rôle crucial dans la promotion des voitures électriques, mais ils se retrouvent face à des choix difficiles en raison des incertitudes économiques. Alors que le marché des voitures électriques neuves continue de croître, les acteurs du secteur doivent trouver un équilibre entre soutenir cette croissance et gérer les risques associés à la revente de ces véhicules. La situation actuelle pourrait inciter à une réévaluation des modèles d’affaires et des stratégies de prix pour assurer un avenir durable aux voitures électriques, tant sur le marché neuf que d’occasion.

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

111 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires