Actu voiture électrique

La voiture électrique, ça ne marchera jamais : la preuve en chiffres

Philippe Moureau

Bienvenue dans un monde paradoxal où l’ironie du titre, inspiré des remarques régulièrement entendues au quotidien, sert à introduire une réalité toute autre : la voiture électrique est en train de révolutionner nos modes de transport à une vitesse fulgurante, n’en déplaise à ses détracteurs. Les chiffres et les faits qui suivent démontrent non seulement la viabilité, mais aussi la croissance explosive de cette nouvelle ère de mobilité. Plongeons ensemble dans l’univers électrifié qui dessine notre futur.

L’infrastructure de recharge se métamorphose jour après jour

Il fut un temps ou l’idée de traverser la France en voiture électrique semblait relever du défi. Les stations de recharge rapide étaient des oasis dans le désert. C’était il y a seulement 3 ans. Pourtant, en seulement quelques années, le paysage a radicalement changé. Aujourd’hui, presque chaque arrêt sur autoroute vous offre la possibilité de recharger votre bolide électrique, reflétant une transformation notable surtout observée ces deux derniers années.

La quasi totalité des aires de service équipées pour l’essence ou le diesel offrent désormais des options de recharge rapide. Avec un réseau s’étendant rapidement, et malgré une fragmentation du marché entre différents fournisseurs, la disponibilité et la fiabilité des points de recharge s’améliorent, signifiant une accessibilité accrue pour tous.

A lire également :  Audi prépare une voiture électrique abordable, mais à sa manière

L’évolution du nombre de bornes : Débutons par un constat simple. Le nombre de bornes de recharge électrique ne cesse de grimper. L’Avere-France rapporte une augmentation de 44% du réseau public de charge, franchissant le cap des 118 009 bornes fin décembre. Un ratio de 8,6 voitures électriques par borne publique marque une amélioration significative, contrastant avec les ratios des années précédentes. Rappelons que l’objectif est ambitieux : atteindre 400 000 points de charge d’ici 2030.

Source : Bertrand Moreau sur X – @Moreau12Moreau

La progression fulgurante de la recharge rapide sur autoroute

Le gouvernement français n’a pas ménagé ses efforts pour soutenir cette transition vers l’électromobilité. Avec des investissements conséquents à travers le Plan de relance et le projet France 2030, le déploiement des infrastructures de recharge a connu une accélération remarquable. Plus de 2 500 points de recharge ont été financés, augmentant significativement le nombre de stations de recharge rapide et ultra-rapide à travers le pays. Cette initiative illustre l’engagement de la France vers un avenir plus vert, facilitant ainsi la vie des conducteurs de voitures électriques.

Une recharge de plus en plus rapide : Le déploiement des bornes de très haute puissance est une réalité palpable. La France a vu le nombre de ses bornes très haute puissance plus que doubler en six mois et être multiplié par 10 en à peine plus de 2 ans pour atteindre 11 771 en février 2024, une prouesse qui réduit considérablement le temps de recharge et qui, par conséquent, facilite grandement l’usage des véhicules électriques pour les longs trajets.

A lire également :  Stellantis va mettre les voitures électriques au régime

Parallèlement à l’expansion des bornes électriques, le nombre de stations-service traditionnelles a, lui, considérablement diminué. Le dernier recensement en compte 11 151 à travers le pays. Cette transition marque un changement d’ère dans notre rapport à la mobilité. Les infrastructures s’adaptent à une conscience écologique grandissante et à un besoin pressant de réduire notre empreinte carbone.

Les ventes à contre courant des rumeurs

Contrairement à ce que certains sceptiques pourraient penser, la France embrasse pleinement la révolution électrique. Avec une hausse de 33,9% des ventes de véhicules électriques début 2024 face à début 2023, la France se positionne désormais comme un leader européen dans ce domaine en devanant le deuxième pays le plus consommateur de véhicules 100% électriques. Les ventes de janvier et février 2024 illustrent parfaitement cet engouement, établissant un nouveau record. Cette dynamique témoigne d’un changement profond dans les habitudes de consommation et d’une adaptation rapide à une mobilité moins polluante.

Source : Rapport ACEA

Une popularité grandissante : L’augmentation des ventes de véhicules électriques en France met en lumière une véritable prise de conscience. Les Français sont de plus en plus nombreux à opter pour la voiture électrique, malgré les réticences et les critiques souvent entendues.

Loin de l’ironie du titre, la réalité est que la voiture électrique s’inscrit désormais fermement dans le paysage français. Le développement rapide des infrastructures de recharge, soutenu par des politiques gouvernementales ambitieuses, ainsi que l’adoption croissante de ces véhicules par le public, sont des signes indéniables que la transition vers une mobilité électrique n’est pas seulement en marche, mais s’accélère. L’avenir de la voiture électrique en France semble non seulement prometteur, mais déjà bien ancré dans le présent.

A lire également :  Honda rend la voiture électrique accessible à tous en bradant son nouveau SUV
Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

46 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires