Le Ford Mustang Mach-E débarque avec une batterie LFP moins chère

ParPhilippe Moureau 2 septembre 2023 à 12h17

Adieu NCM, bonjour LFP! Cette année, Ford a pris la décision audacieuse de munir ses versions d’entrée de gamme du Mustang Mach-E avec des batteries au lithium-fer-phosphate (LFP) en remplacement des batteries de type NCM utilisées précédemment. Ce changement stratégique est réservé aux modèles d’entrée de gamme et a été annoncé en mai. Ford a promis que cette batterie de 72 kWh offrirait une autonomie de 402 km pour la version propulsion et 360 km pour la version à transmission intégrale, sur le cycle EPA soit en général un peu plus en cycle WLTP chez nous (environ 440 km d’autonomie promise). En revanche, pour les versions Extended Range (ER), Ford persiste avec les batteries Nickel Cobalt Manganèse (NCM) de 91 kWh.

Premières révélations : LFP vs NCM, le duel des autonomies

Les premières données de la version LFP de la Ford Mustang Mach-E (RWD) ont récemment été dévoilées sur le site de l’EPA. Et le résultat ? Une autonomie annoncée à 400 km, soit quelques kilomètres de plus que l’ancienne batterie NMC. Certes, La différence d’autonomie est minime, mais si la batterie LFP permet des économies pour Ford, c’est certainement une initiative judicieuse. D’ailleurs, Tesla avait déjà opté pour cette approche avec son Model 3 il y a quelques années.

Efficacité : LFP gagne-t-il vraiment le match?

La consommation énergétique du Ford Mustang Mach-E 2023 avec roues de 18 pouces et sa nouvelle batterie LFP de capacité plus grande semblerait légèrement inférieure à celle de la version NCM (environ 2% de moins). Ce constat est intéressant car, aérodynamiquement, les voitures sont pratiquement identiques.

Recharge ultra-rapide : le véritable game changer!

Ce qui semble réellement différencier les versions LFP des NCM n’est ni l’autonomie ni l’efficacité, mais la vitesse de recharge. La version LFP peut accepter jusqu’à 150 kW de puissance, permettant de recharger de 10 à 80% en seulement 33 minutes! Pour comparaison, la version NCM n’acceptait que 115 kW et nécessitait 38 minutes pour la même recharge. Même si la version LFP est un peu plus lente en terme d’accélération, ce n’est certainement pas le critère le plus décisif pour les versions d’entrée de gamme des véhicules électriques.

Par Philippe Moureau

Quadragénaire passionné de voitures électriques. Je m'intéresse à la transition énergétique et à la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. Je suis un véritable passionné de voitures électriques et un défenseur de l'environnement.

Suivez-nous sur Facebook
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter