Achat d'un véhicule électrique

Les avantages fiscaux pour les entreprises investissant dans les voitures électriques en France

Albert Lecoq

Avantages fiscaux pour l’achat de voitures électriques

Les entreprises qui décident d’investir dans des véhicules électriques peuvent bénéficier de plusieurs avantages fiscaux en France :

  • Bonus écologique : ce dispositif encourage l’acquisition de véhicules propres en accordant une aide financière à l’achat ou à la location de voitures électriques. Pour les véhicules électriques dont le prix est inférieur à 45 000 €, le montant du bonus s’élève à 4 000 € et il sera de 2 000 € pour une voiture électrique dont le prix est compris entre 45 000 € et 60 000 €. Au delà, seules les voitures à hydrogène peuvent bénéficier d’une aide. Pour les entreprises, ce bonus peut représenter une économie importante lors de l’acquisition d’une flotte de véhicules électriques.
  • Exonération de la taxe sur les véhicules de société (TVS) : les véhicules électriques sont exonérés de la TVS pour une durée de 3 ans à compter de leur première mise en circulation. La TVS est normalement calculée en fonction des émissions de CO2 et peut aller jusqu’à 20 € par gramme de CO2 émis par kilomètre. Cette exonération peut constituer une économie significative pour les entreprises.
  • Aides locales et régionales : certaines collectivités territoriales proposent des aides financières pour encourager l’achat de véhicules électriques par les entreprises. Il est conseillé de se renseigner auprès des autorités locales pour connaître les dispositifs existants.
A lire également :  MG solde son SUV électrique : puissance et autonomie dès 26 990 € avec le ZS EV

Incitations fiscales pour l’installation de bornes de recharge

Pour faciliter l’utilisation des voitures électriques en entreprise, des incitations fiscales sont également proposées pour l’installation de bornes de recharge :

  • Déduction fiscale : les entreprises peuvent bénéficier d’une déduction fiscale pour l’installation de bornes de recharge destinées à leur usage professionnel. Cette déduction s’élève à 40 % du coût d’acquisition et d’installation des bornes de recharge, ce qui permet de réduire le coût de l’investissement initial dans l’infrastructure de recharge.
  • Aides et subventions locales : certaines collectivités territoriales proposent des aides financières pour le développement des infrastructures de recharge. Ces aides peuvent être cumulées avec la déduction fiscale pour réduire encore davantage le coût de l’installation des bornes.

Avantages fiscaux liés à l’utilisation des voitures électriques en entreprise

L’utilisation de voitures électriques en entreprise présente également des avantages fiscaux pour les employeurs :

  • Amortissement dégressif : les entreprises peuvent amortir les véhicules électriques selon un mode dégressif, ce qui permet de réduire leur coût sur la durée. L’amortissement dégressif est égal à 1,5 fois le taux d’amortissement linéaire, ce qui permet une déduction plus rapide des coûts d’acquisition.

Les défis et limites de la fiscalité actuelle

Malgré ces avantages fiscaux, l’adoption des voitures électriques en entreprise reste confrontée à plusieurs défis :

  • Coût initial élevé : le prix d’achat des voitures électriques reste supérieur à celui des véhicules thermiques, même si le bonus écologique et les exonérations fiscales permettent de réduire cet écart. Toutefois, il est important de prendre en compte le coût total de possession (TCO), qui inclut les coûts d’entretien, d’assurance et de carburant. Sur le long terme, le TCO d’un véhicule électrique peut s’avérer inférieur à celui d’un véhicule thermique.
  • Autonomie et infrastructure de recharge : l’autonomie des voitures électriques s’est améliorée au fil des années, mais elle peut encore être insuffisante pour certains usages professionnels, notamment pour les longs trajets. De plus, le déploiement des infrastructures de recharge sur le territoire reste inégal, ce qui peut poser des problèmes pour les entreprises situées dans des zones moins bien desservies.
  • Évolution potentielle de la fiscalité et des aides : les avantages fiscaux et les aides financières accordées pour l’achat et l’utilisation de véhicules électriques sont susceptibles d’évoluer à moyen et long terme. Les entreprises doivent donc rester informées des évolutions législatives et réglementaires pour anticiper les impacts sur leur activité.
A lire également :  Tesla brade sa Model 3 jusqu'à la fin du mois : dernière chance pour l'affaire de l'année

Exemples d’entreprises ayant adopté les véhicules électriques

De nombreuses entreprises françaises ont déjà fait le choix d’intégrer des voitures électriques dans leur flotte de véhicules. Voici quelques exemples de succès :

  • La Poste : avec plus de 30 000 véhicules électriques, La Poste possède l’une des plus grandes flottes électriques au monde. L’entreprise a réussi à réduire significativement ses émissions de CO2 et à réaliser des économies grâce aux avantages fiscaux et aux coûts d’entretien réduits des véhicules électriques.
  • EDF : l’énergéticien français a également investi dans une flotte de véhicules électriques pour ses collaborateurs. Cette initiative s’inscrit dans une démarche globale de transition énergétique et de réduction de l’empreinte carbone de l’entreprise.

Investir dans des voitures électriques pour une entreprise en France présente de nombreux avantages fiscaux et économiques. Malgré les défis et les limites actuels, les incitations financières et les perspectives d’évolution du marché des véhicules électriques rendent cette option de plus en plus attrayante pour les entreprises soucieuses de réduire leur impact environnemental et d’optimiser leurs coûts.

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires