Actu voiture électrique

Mercedes écoute ses clients et continuera à fabriquer des voitures à essence même après 2030

Albert Lecoq

Mercedes-Benz avait initialement prévu une transition rapide vers une gamme exclusivement électrique d’ici la fin de la décennie. Cependant, face à un ralentissement de la croissance des ventes de ces véhicules, la marque reconnaît désormais la pertinence continue du moteur à combustion, envisageant sa présence sur le marché bien au-delà des années 2030. Lors de la récente assemblée annuelle des actionnaires, Ola Källenius, PDG de Mercedes-Benz, a confirmé que l’objectif à long terme de la société reste la neutralité en émissions de carbone, bien que le chemin pour y parvenir puisse être plus long que prévu.

Flexibilité et adaptabilité de Mercedes-Benz face à la demande

L’adaptabilité semble être le maître-mot chez Mercedes-Benz, qui a préparé ses installations de production pour être capables de répondre à la demande fluctuante pour les voitures à essence et les voitures électriques. Källenius a souligné que la capacité de l’entreprise à ajuster sa production en fonction des besoins des consommateurs sera cruciale dans les années à venir. Cette flexibilité est particulièrement importante alors que les constructeurs automobiles doivent naviguer dans un paysage de réglementations sur les émissions de plus en plus strictes à l’échelle mondiale.

A lire également :  1000 km sans recharge : ce constructeur a atteint une autonomie record grâce à sa nouvelle batterie

La réalité est que Mercedes doit améliorer l’efficacité environnementale de sa flotte, quelle que soit la préférence des consommateurs. Cela se traduit par une continuation probable des ventes de modèles hybrides et à combustion tant que la demande subsiste, bien que l’entreprise reste engagée envers un avenir zéro émission.

Comparaison avec les rivaux et perspectives du marché des véhicules électriques

Il est également intéressant de noter que Mercedes-Benz ne réalise pas des performances aussi robustes dans le segment des véhicules électriques comme le fait son rival de toujours, BMW. En termes de parts de marché, les véhicules électriques représentaient 14,7 % des ventes globales de BMW l’année dernière, contre 11,8 % pour Mercedes. En chiffres absolus, BMW a vendu 376 183 véhicules électriques à travers ses marques en 2023, tandis que Mercedes-Benz a atteint les 240 600 unités.

Malgré ces chiffres, il est essentiel de reconnaître la croissance spectaculaire des ventes de voitures électriques de la marque Mercedes-Benz, qui ont augmenté de 73 % en 2023. Cette croissance impressionnante indique que, même si la transition complète peut être progressive, la part des véhicules électriques dans le marché automobile mondial continuera de croître.

Les défis économiques de la transition vers l’électrique

Mercedes-Benz, comme de nombreux constructeurs traditionnels, trouve une grande partie de ses bénéfices dans les véhicules à essence et les SUVs. Le marché des véhicules électriques, bien que en croissance, présente des défis en termes de rentabilité pour ces acteurs établis. L’année dernière, Mercedes a exprimé des préoccupations concernant les marges potentiellement affectées par les coûts associés aux véhicules électriques, qualifiant le marché de « brutal ».

A lire également :  Voiture électrique : réduisez vos impôts en n'oubliant pas de cocher cette case

Cette situation est exacerbée par un ralentissement général des investissements dans les véhicules électriques par d’autres grands noms de l’industrie, tels que General Motors et Ford, qui ont cité une demande inférieure aux attentes suite à des changements dans les préférences des clients. En effet, même Tesla a connu un premier trimestre difficile, soulignant les défis auxquels le secteur est confronté.

La stratégie adaptative de Mercedes-Benz

En résumé, bien que Mercedes-Benz reste fidèle à son engagement envers un avenir zéro émission, la réalité du marché et les défis économiques dictent un parcours plus modéré et flexible. L’industrie automobile, dans son ensemble, s’oriente vers une augmentation de la part des véhicules électriques, mais le chemin vers une transition complète est complexe et semé d’embûches, nécessitant patience et innovation de la part de tous les acteurs concernés.

Mercedes-Benz, en optant pour une stratégie qui embrasse à la fois flexibilité et durabilité, semble prête à naviguer sur ces eaux tumultueuses tout en préparant le terrain pour un avenir plus vert.

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires