Actu voiture électrique

Porsche Macan Électrique : le premier essai du SUV de 600 chevaux

Albert Lecoq

Plongez dans l’univers électrisant de la nouvelle Porsche Macan Électrique 2024, où l’innovation rencontre la puissance brute. Avec plus de 600 chevaux sous le capot et une autonomie qui vous emmènera loin, très loin, découvrez pourquoi cette nouveauté technologique est bien plus qu’une simple voiture électrique pour Porsche.

Une révolution électrique signée Porsche

Bienvenue dans le futur, un futur où Porsche et Audi redéfinissent les règles du jeu. Sous ce design épuré et ces lignes audacieuses se cache la nouvelle Porsche Macan, entièrement électrique, première née de la plateforme Premium Platform Electric (PPE) du groupe Volkswagen. Cette plateforme est destinée à propulser une nouvelle génération de Porsche et Audi haut de gamme, marquant un tournant décisif dans l’histoire de l’automobile de luxe. La Macan électrique, avec son allure audacieuse et ses performances époustouflantes, est là pour vous convaincre que le futur est électrique.

La Macan électrique, bien que portant fièrement son héritage, ne sera pas appelée “Macan EV” ou “Macan Electric”. Simplement Macan. Et alors qu’elle est prévue pour débarquer sur le marché début 2024, la version à combustion interne de la Macan ne tire pas sa révérence. Cela signifie que les consommateur·rice·s auront le choix, une flexibilité qui pourrait bien jouer en faveur de Porsche en termes de ventes et de satisfaction client·e. La coexistence de ces deux modèles offre une transition douce vers l’électrique, sans pression ni précipitation.

A lire également :  Porsche passe à la vitesse supérieure : la Panamera électrique annonce une ère nouvelle
Source et crédits photo : insideevs.com

Des chiffres qui donnent le tournis

Parlons peu, parlons bien, parlons chiffres. Porsche garde encore certaines cartes près de sa poitrine, mais voici ce que nous savons. La plateforme PPE de la Macan électrique offrira un pack de batteries d’une capacité d’environ 100,0 kilowatt-heures, avec une autonomie que Porsche affirme tester “bien au-delà” de 500 kilomètres selon le test européen WLTP. Cette autonomie, si elle se confirme, place la Macan dans le haut du panier des véhicules électriques, rivalisant avec les leaders actuels du marché.

Cela équivaut à un bond significatif par rapport à l’autonomie maximale actuelle de la Taycan de 463 km. Cependant, cela est basé sur le cycle d’essai EPA, nettement plus exigeant que notre cycle WLTP chez nous. Cette autonomie, si elle est confirmée dans les tests EPA, pourrait bien faire de la Macan électrique une option très attrayante pour les conducteur·rice·s européens et français, notamment pour celles et ceux qui entreprennent de longs trajets.

Un monstre de puissance sur la route

Maintenant que nous avons établi tous les inconnus, plongeons dans le connu : cette bête est un monstre. Conduire différentes versions de la Macan électrique lors d’une belle journée à travers les collines de Malibu a été une révélation, surtout en commençant par un modèle que les ingénieur·e·s de Porsche ont simplement décrit comme étant le “modèle haut de gamme”. Cette expérience de conduite, riche en sensations fortes et en découvertes technologiques, a été une véritable aventure, démontrant que la Macan électrique n’est pas simplement une voiture, mais une expérience.

A lire également :  Tesla inspire Mercedes : Pourquoi la marque allemande dit non à Apple et Android

Cela signifie donc plus de 600 ch mis à la route grâce à deux moteurs électriques. Contrairement à la Taycan, le moteur arrière n’a plus de transmission à deux vitesses, mais il est augmenté par un différentiel arrière actif avec vectorisation du couple. Cette technologie de vectorisation du couple permet une conduite plus précise et une meilleure gestion de la puissance en sortie de virage, offrant une expérience de conduite à la fois sportive et sécurisante.

Source et crédits photo : insideevs.com

Un intérieur inspiré par la Taycan

Intégrer un pack de batteries dans le plancher d’une VE élève souvent la cabine de quelques centimètres pour compenser. Pas dans la Macan. La position de conduite de la Macan électrique est plus basse que celle de la version actuelle à combustion interne, grâce à des sièges redessinés qui, autant que nous puissions en juger, ne perdent rien en termes de confort ou de soutien. Cette conception astucieuse maximise l’espace intérieur tout en maintenant un centre de gravité bas, essentiel pour une conduite sportive.

Le design intérieur est très inspiré par la Taycan, tout comme le nouveau Cayenne, avec un cluster de jauges numériques incurvé offrant la même disposition en trois panneaux que la Taycan. Un écran tactile central est là pour la navigation et d’autres tâches liées à l’infodivertissement, y compris Android Auto et Apple CarPlay, tandis qu’un affichage passager optionnel semblait également être proposé. Cette continuité dans le design intérieur entre les modèles souligne la cohérence de la marque et son engagement envers l’innovation et le luxe.

A lire également :  Porsche a trouvé une solution inédite pour réduire le poids des voitures électriques

La Porsche Macan Électrique pourrait bien être le choix de prédilection pour les amateur·rice·s de conduite sportive et de technologie de pointe. Même sans la conduite à une pédale, la Macan électrique est un plaisir à conduire, et alors que le deuxième acte électrique de Porsche commence, nous sommes plus impatients·tes que jamais de voir ce qui nous attend. Le modèle étant à la base prévu pour 2025, il se pourrait bien qu’il débarque en livraison dès l’année prochaine !

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires