Actu voiture électrique

Voiture électrique : Le froid sabote-t-il vraiment l’autonomie en hiver ?

Philippe Moureau

L’hiver approche, et avec lui, la question cruciale de l’autonomie des voitures électriques refait surface. Le froid affecte-t-il vraiment l’autonomie de votre voiture électrique ? La réponse est un oui retentissant. Mais combien cette autonomie est-elle réduite et pourquoi cela se produit-il ? Voyons ce que les données récoltées sur 7 000 voitures électriques nous dévoilent, et pourquoi il est essentiel d’être bien informé.

Le phénomène de la réduction d’autonomie

Chaque hiver, les propriétaires de voitures électriques observent une diminution de leur autonomie. L’hiver est une épreuve pour tous les véhicules, mais c’est encore plus flagrant pour les voitures électriques. Selon Recurrent, certains véhicules peuvent perdre jusqu’à 35% de leur autonomie prévue par temps glacial. Toutefois, cette perte varie selon de nombreux facteurs et chaque voiture est unique en son genre. Si l’autonomie est essentielle pour vos déplacements quotidiens, le choix du véhicule électrique devient primordial. Surtout si vous résidez dans une région fréquemment exposée au froid.

Opter pour un modèle offrant la meilleure autonomie possible est une sage décision, tout comme choisir une voiture qui semble moins affectée par les températures basses. Cependant, pour des déplacements courts en ville, la différence pourrait ne pas être si significative, mais il est toujours bon de connaître ses limites.

A lire également :  Maserati dévoile son cabriolet électrique qui va mettre tout le monde d'accord

Comprendre les raisons scientifiques derrière cette perte

La science derrière l’autonomie des véhicules électriques est fascinante et complexe. Même si la diminution de l’autonomie est perceptible en hiver, il n’y a aucune raison de s’inquiéter pour la santé de la batterie de votre véhicule électrique. La batterie ne défaille pas, elle est simplement moins efficace pour plusieurs raisons. Les réactions chimiques et physiques au sein de la batterie sont plus lentes à basses températures, réduisant ainsi la capacité de la batterie du véhicule. De plus, le froid rend les processus chimiques moins réactifs, ce qui entrave la performance générale.

Contrairement aux voitures à essence qui utilisent la chaleur excédentaire produite par le moteur à combustion interne, les voitures électriques doivent puiser dans leur batterie pour chauffer l’intérieur, réduisant encore davantage leur autonomie. Cette différence souligne aussi la supériorité en termes d’efficacité des véhicules électriques par rapport à leurs homologues à essence.

L’étude de Recurrent : une mine d’informations

L’importance des données réelles ne peut être sous-estimée, surtout lorsqu’il s’agit d’un investissement aussi crucial que l’achat d’un véhicule. L’étude récente de Recurrent met en avant des données réelles de conduite hivernale, s’appuyant sur 7 000 véhicules et des dizaines de milliers de points de données. Ces informations sont d’une valeur inestimable pour les futurs acheteurs. Parmi les modèles testés, on retrouve tous les modèles Tesla, la Nissan LEAF, la Ford Mustang Mach-E et la Volkswagen ID.4.

A lire également :  La France officialise son plan "tout électrique" : la voiture électrique, une décision sans retour

Grâce à ces données, Recurrent a élaboré un graphique illustrant la perte d’autonomie de 14 voitures électriques populaires, en comparant l’autonomie à 21°C (70°F) et par temps de gel. En s’appuyant sur ces résultats, il est plus facile de faire un choix éclairé. Toutefois, il est important de rappeler que l’autonomie réelle peut être influencée par de nombreux facteurs et peut ne pas correspondre parfaitement aux données du graphique.

Source : Recurrent

Votre expérience avec le froid

La relation entre le conducteur et sa voiture est souvent personnelle, et chaque hiver apporte son lot de défis et d’apprentissages. Chaque utilisateur a ses propres expériences et astuces pour faire face à l’hiver. Votre routine hivernale pourrait être différente de celle de votre voisin.

Utilisez-vous des pneus neige ? Comment adaptez-vous votre conduite par temps froid ? Quelle est votre autonomie moyenne en cette saison par rapport aux mois plus chauds ?

N’hésitez pas à partager votre expérience et à échanger avec la communauté. Vos retours peuvent aider d’autres utilisateurs à mieux appréhender les mois froids à venir.

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires