Découvrez pourquoi 2024 est l’année idéale pour acheter une voiture électrique

ParAlbert Lecoq 24 janvier 2024 à 7h54

Si vous envisagez l’achat d’une voiture électrique, vous êtes confronté à un paradoxe fascinant : c’est à la fois le meilleur moment pour franchir le pas, mais aussi le plus déroutant. Les informations contradictoires abondent, les modèles électriques se multiplient et les technologies évoluent rapidement. Mais ne vous inquiétez pas, je suis là pour vous guider à travers ce labyrinthe électrique.

L’évolution rapide du choix et de la technologie des voitures électriques

Commençons par les bonnes nouvelles : depuis 2019, le nombre de modèles de véhicules électriques disponibles sur le marché a triplé, passant d’une quinzaine à près de 50. Des berlines aux SUV, en passant par des créations innovantes de startups, il y a aujourd’hui une voiture électrique pour chaque goût et besoin.

  • En 2013, une voiture électrique moyenne offrait une autonomie de 180 km par charge. En 2022, ce chiffre a bondi à 460 km.
  • La recharge devient plus rapide grâce aux avancées technologiques, rendant les longs trajets plus pratiques.

Cependant, cette abondance de choix apporte aussi son lot de complexités. Les acheteurs doivent désormais naviguer entre des modèles aux capacités très variées, des plates-formes vieillissantes aux produits de pointe. Par exemple, la Nissan Leaf toujours vendue actuellement offre une autonomie de 270 km dans sa version de base 40 kWh, tandis que la nouvelle Tesla Model 3 promet 629 km d’autonomie ou encore la Hyundai Ioniq 6 qui permet de retrouver 150 km d’autonomie en seulement quelques minutes grâce à sa capacité de recharge ultra-rapide.

Le problème de l’abordabilité

Sur une note positive, la concurrence accrue et une surabondance de véhicules ont entraîné une baisse des prix. Cela rend l’achat ou la location d’une voiture électrique plus attrayant qu’auparavant.

  • En novembre, le prix moyen d’un véhicule électrique neuf était de 47 800 €, ce qui est inférieur à l’année précédente mais reste supérieur à la moyenne de l’industrie.

Des options électriques plus abordables sont cruciales pour favoriser l’adoption généralisée des véhicules électriques.

La qualité et la disponibilité des stations de recharge publiques ont longtemps été un frein à l’adoption des voitures électriques, mais la situation s’améliore progressivement après déjà plus de 100 000 bornes de recharges présentes sur tout le territoire en France depuis 2023.

Changements du bonus écologique en 2024 : Ce qu’il faut savoir

2024 marque une étape importante dans la politique de soutien à l’acquisition de voitures électriques en France. Le bonus écologique, une aide financière de l’État pour l’achat de véhicules neufs n’émettant pas de CO2 à l’usage, évolue pour mieux répondre aux enjeux environnementaux. Précédemment basé uniquement sur les émissions de gaz à effet de serre lors de l’utilisation, le nouveau système prend désormais en compte l’empreinte carbone de production des véhicules électriques. Cette réforme, annoncée par le Président Emmanuel Macron, vise à promouvoir une industrie automobile plus verte, en privilégiant notamment les voitures électriques produites en France et en Europe.

  • Le bonus écologique est accordé aux acheteurs de voitures neuves (ou d’occasion depuis 2020) respectant certaines conditions, comme un taux d’émission de CO2 de 0 g/km et un prix d’achat inférieur à 47 000 euros.
  • En 2024, le bonus écologique nécessitera un score environnemental minimal, calculé en fonction de l’empreinte carbone liée à la production de l’acier, de l’aluminium, des matériaux de fabrication, de la batterie, et des processus de transport et d’assemblage. Un score de 60 points sur 80 est requis pour l’éligibilité au bonus.

Parallèlement, les critères financiers du bonus restent inchangés. Il peut atteindre jusqu’à 7 000 euros pour les ménages avec un revenu fiscal de référence par part inférieur ou égal à 14 089 €, et 5 000 euros pour les autres, dans la limite de 27% du prix d’achat TTC. Pour les voitures d’occasion, le bonus s’établit à 1 000 euros.

Enfin, le bonus écologique reste cumulable avec d’autres aides, comme la prime à la conversion pouvant atteindre jusqu’à 6000 euros pour certains ménages, ainsi que des aides locales dans les zones à faibles émissions-mobilité et d’autres territoires. Ces informations sont essentielles pour tout acheteur potentiel de voiture électrique, soulignant l’importance de se tenir informé des dernières évolutions en matière de politiques environnementales et d’aides financières.

Est-ce vraiment le meilleur moment d’acheter une voiture électrique ?

Si l’achat d’une voiture électrique semble plus attrayant que jamais grâce à une plus grande variété de modèles, une technologie améliorée, des prix plus bas et une infrastructure de recharge en développement, les acheteurs doivent naviguer dans un paysage complexe et en constante évolution. La clé est de rester informé, d’évaluer attentivement vos besoins et de considérer à la fois les avantages immédiats et les implications à long terme de votre choix de véhicule électrique.

Malgré ces défis, l’ère électrique est bel et bien là, et elle offre des opportunités passionnantes pour ceux qui sont prêts à s’adapter et à embrasser le changement.

Par Albert Lecoq

Spécialiste des guides d'achat de voitures électriques, je suis passionné par les nouvelles technologies et je suis un fervent partisan de l'adoption de la technologie électrique et de la mobilité durable.

🙋‍♂️ Réagissez à l'article 💬
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Suivez-nous sur Facebook

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter