La Citroën C3 électrique à moins de 20 000 € : une française à prix mini

ParPhilippe Moureau 18 mars 2024 à 16h59

La scène des véhicules électriques abordables s’est récemment enrichie avec l’entrée de la nouvelle Citroën C3 électrique. Mais c’est désormais confirmé : elle est éligible au bonus écologique. Ce véhicule vient s’ajouter à la liste des modèles reconnus pour leur faible impact environnemental. Mais que faut-il réellement pour qu’un véhicule soit considéré comme respectueux de l’environnement aux yeux de l’Ademe, et comment la nouvelle C3 électrique se positionne-t-elle face à ces critères ?

Les critères du bonus écologique : un défi pour les constructeurs

Pour qu’une voiture électrique soit éligible au bonus écologique, elle doit depuis fin 2023 obtenir un “score environnemental” minimal de 60 sur 80. Ce score, qui reflète les émissions de CO2 liées à la fabrication du véhicule, est évalué en prenant en compte divers facteurs. Ces derniers incluent le modèle du véhicule, le lieu d’assemblage, ainsi que le volume et le poids des matériaux utilisés. D’autres éléments, comme les caractéristiques de la batterie et le transport du lieu de production au lieu de commercialisation, entrent également en ligne de compte.

L’Ademe, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, est chargée de calculer ce score sur la base des informations fournies par les constructeurs. Le gouvernement annonce ensuite les modèles éligibles via des arrêtés publiés au Journal officiel, le dernier datant du 14 mars 2024. Parmi les nouveautés de cette liste, on trouve des variantes de modèles déjà reconnus, tels que la BMW iX2 et la Peugeot 208, mais également des ajouts notables comme la nouvelle Citroën ë-C3.

La Citroën C3 électrique : un modèle européen compétitif

La question de l’éligibilité de la nouvelle C3 au bonus écologique ne soulevait guère de doute, principalement en raison de sa production européenne. Cette condition semble être centrale pour atteindre un bon éco-score, visant particulièrement à limiter l’avantage concurrentiel des véhicules importés de Chine. Bien que la C3 ait été absente des premières annonces de modèles éligibles, contrairement à d’autres nouveautés comme le Renault Scénic ou le Peugeot e-3008, sa confirmation dans la liste marque une étape importante. Avec le bonus, le prix de la ë-C3 commence désormais à 19 300 €, après déduction de l’aide minimale de 4 000 € accordée à tous les acheteurs de véhicules électriques et démarre même à 16 300 € pour les foyers les plus modestes profitant du bonus écologique majoré à 7 000 €.

Cette intégration de la Citroën C3 électrique dans le programme de bonus écologique souligne l’engagement de l’industrie automobile envers une mobilité plus durable. En rendant les véhicules électriques plus accessibles grâce à des incitations financières efficaces, le gouvernement espère encourager une transition plus rapide vers une mobilité respectueuse de l’environnement.

Par Philippe Moureau

Quadragénaire passionné de voitures électriques. Je m'intéresse à la transition énergétique et à la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. Je suis un véritable passionné de voitures électriques et un défenseur de l'environnement.

🙋‍♂️ Réagissez à l'article 💬
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Suivez-nous sur Facebook

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter