La dernière mise à jour de la Tesla Model 3 est jugée dangereuse par de nombreux experts

ParAlbert Lecoq 20 mars 2024 à 12h51

Une innovation technologique spécifique de chez Tesla suscite une vive controverse et remet en question la réputation de sécurité presque impeccable de la marque. En délaissant le levier de clignotant traditionnel dans la dernière mise à jour esthétique de sa Model 3, la marque américaine à introduit une méthode innovante mais contestée aussi bien par les usagers que par les organismes de sécurité routière.

Les enjeux de la sécurité

Au cours des dernières années, Tesla s’est forgé une solide réputation en matière de sécurité, recevant des évaluations élogieuses de la part d’organisations de sécurité du monde entier. Le Model Y de Tesla, par exemple, a brillamment réussi les tests de sécurité aussi bien de la NHTSA (National Highway Traffic Safety Administration) américaine et a obtenu la note maximale de l’IIHS (Insurance Institute for Highway Safety), ainsi que les scores de sécurité les plus élevés de l’Euro NCAP (European New Car Assessment Programme) et de l’ANCAP (Australasian New Car Assessment Program).

Cependant, une ombre plane désormais sur cette réputation. L’Euro NCAP a exprimé ses préoccupations concernant les signaux de changement de direction de Tesla, qui se démarquent par l’absence du levier traditionnel au profit de boutons à pression tactile sur le volant. Introduite avec le renouvellement des Model S et X en 2021 et désormais présente dans le nouveau Model 3, cette innovation divise.

Pour certains, elle représente une évolution naturelle pour Tesla, connue pour sa tendance à minimiser les commandes analogiques au profit d’interfaces plus modernes. Pour d’autres, c’est un pas de trop vers la dématérialisation.

La controverse autour des commandes tactiles

L’Euro NCAP, en annonçant son intention de s’attaquer à « l’abus d’écrans tactiles » à l’intérieur des véhicules, a clairement indiqué que pour obtenir une note de sécurité de cinq étoiles, les voitures doivent disposer de « commandes physiques » pour les fonctions essentielles telles que les indicateurs de direction, les feux de détresse, les essuie-glaces, le klaxon et les fonctionnalités SOS. Matthew Avery, directeur du développement stratégique chez Euro NCAP, a souligné le problème industriel général de la prévalence des écrans tactiles, qui obligent les conducteurs à détourner le regard de la route, augmentant ainsi le risque d’accidents par distraction.

Ainsi, les derniers modèles de Tesla possédant cette nouvelle façon d’utiliser les clignotants n’obtiendra pas les meilleurs scores possibles aux tests de sécurité routière, notamment ceux de Euro-NCAP avec la possible perte d’une étoile.

La majorité des utilisateurs de véhicules sont habitués aux leviers de clignotant traditionnels, qui permettent une utilisation intuitive sans nécessiter de regarder ou de chercher des boutons sur un volant potentiellement en mouvement. En éliminant ces leviers, Tesla pourrait non seulement désorienter les conducteurs habitués à cette méthode, mais également compromettre la capacité de signaler rapidement et efficacement les intentions sur la route.

Cette décision de conception, visant probablement à réduire les coûts et à simplifier l’intérieur du véhicule, soulève la question de savoir si les avantages en termes de profit pour Tesla l’emportent sur les potentielles compromissions en matière de sécurité.

Le dilemme de Tesla : innovation ou sécurité ?

Tesla se trouve à un carrefour critique : continuer à défendre ses signaux de changement de direction tactiles ou revenir aux commandes physiques pour maintenir ses évaluations de sécurité élevées en Europe. Cette situation met en lumière le défi constant auquel les fabricants de véhicules électriques sont confrontés : innover sans compromettre la sécurité et le confort des utilisateurs.

La question de la sécurité des commandes tactiles par rapport aux leviers traditionnels reste ouverte. Bien que certains défendent l’adaptabilité et l’innovation que représentent ces nouvelles commandes, affirmant qu’elles peuvent devenir intuitives avec le temps, l’absence de consensus chez les experts en sécurité automobile, comme l’Euro NCAP, indique une réelle préoccupation.

Les décisions de conception de Tesla et leur impact sur les notes de sécurité soulèvent un débat plus large sur l’équilibre entre l’adoption de technologies avancées et la préservation des normes de sécurité éprouvées. Alors que les véhicules électriques continuent de gagner en popularité, garantissant leur sécurité reste une priorité absolue pour les constructeurs, les organismes de réglementation et, surtout, pour les conducteurs et leurs passagers.

Par Albert Lecoq

Spécialiste des guides d'achat de voitures électriques, je suis passionné par les nouvelles technologies et je suis un fervent partisan de l'adoption de la technologie électrique et de la mobilité durable.

🙋‍♂️ Réagissez à l'article 💬
S’abonner
Notification pour
guest

6 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Suivez-nous sur Facebook

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter