Actu voiture électrique

La guerre des prix des voitures électriques fait rage en Chine et c’est une très bonne nouvelle

Albert Lecoq

Le marché chinois des voitures électriques, le plus grand du monde, n’échappe pas aux turbulences économiques actuelles, marquées par une baisse des ventes et des profits pour des géants comme BYD. En 2023, la Chine a enregistré plus de 5 millions d’immatriculations de véhicules électriques, mais l’année 2024 commence avec moins d’optimisme. Les fabricants locaux, après avoir connu une croissance constante, font face à un ralentissement notable et à une lutte acharnée pour capter l’attention des consommateurs.

BYD face à la concurrence et aux défis économiques

Bien que BYD ait survolé le marché des voitures électriques en 2023 avec une augmentation de 80 % de ses bénéfices nets annuels, les premiers mois de 2024 montrent un changement de cap. La firme a vu ses bénéfices du premier trimestre chuter de 47 % par rapport au dernier trimestre de 2023, avec une diminution de 34 % des ventes de ses modèles électriques et hybrides plug-in. Cette baisse est en partie attribuée à la célébration du Nouvel An chinois, période durant laquelle les achats de véhicules neufs ont tendance à diminuer.

Cependant, malgré un démarrage lent en 2024, BYD a réussi à augmenter ses ventes de 13,4 % par rapport au premier trimestre de 2023. Le mois de mars a été particulièrement fort, avec près de 140,000 véhicules électriques vendus, maintenant ainsi une croissance solide jusqu’à avril.

A lire également :  La fin de la voiture thermique ne sera sans doute pas pour 2035 : l'électrique en crise

Les baisses de prix : une stratégie risquée

Pour faire face à la concurrence accrue sur le marché local, BYD a réduit les prix de ses modèles plug-in de 5 à 20 % en février, dans l’espoir de dissuader les consommateurs de se tourner vers des véhicules à combustion pure. Cette initiative a été suivie de près par Tesla, qui a également réduit les prix de ses Model 3 et Model Y fabriquées en Chine de plus de 5 %, une stratégie reprise par Li Auto avec une baisse de 5,7 % sur ses véhicules électrifiés haut de gamme.

Ces réductions de prix agressives ont cependant un coût. Selon un rapport de Goldman Sachs cité par le South China Morning Post, les guerres de prix pourraient se poursuivre tout au long de 2024, entraînant potentiellement le segment des véhicules électriques dans une zone de non-profitabilité. Le rapport note une baisse moyenne des prix de 21 000 yuans (environ 2 800 €) depuis juillet 2023, réduisant la marge bénéficiaire moyenne de 2 100 yuans (280 €) à une perte de 1 600 yuans (environ 200 €).

Tesla reprend le dessus, mais à quel prix?

Alors que BYD avait détrôné Tesla en tant que plus grand vendeur de voitures électriques au dernier trimestre de 2023, le géant américain a repris sa couronne au premier trimestre de 2024. Cette reprise de leadership s’accompagne toutefois de défis similaires à ceux de BYD, avec la nécessité de naviguer dans un marché où la réduction des coûts et les baisses de prix semblent être les seules options viables pour maintenir l’attrait des consommateurs.

A lire également :  Nissan dévoile un nouveau SUV électrique au style audacieux

Les implications de ces guerres de prix sont vastes, affectant non seulement les marges de profit mais aussi l’innovation et le développement durable dans l’industrie des véhicules électriques. Les fabricants doivent équilibrer entre réduire les coûts et investir dans la technologie avancée et les infrastructures essentielles à la croissance à long terme de ce segment.

Seulement, c’est grâce à cette stimulation que de nouvelles méthodes surgissent, et cette concurrence permet de faire la sélection des acteurs les plus solides et les plus durables, capables de s’adapter et d’innover en permanence. Cela profite donc à la Chine mais également au reste du monde avec des innovations dans le secteur de la voiture électrique, de nouvelles batteries plus performantes et moins chères, en allant jusqu’à de nouveau modèles performants à des tarifs imbattables.

Le marché des véhicules électriques en Chine reste un élément crucial de la stratégie globale de transition énergétique du pays, malgré les défis immédiats. La poursuite de la croissance dans ce secteur sera déterminante non seulement pour la santé économique des fabricants mais aussi pour l’atteinte des objectifs climatiques mondiaux.

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires