La voiture électrique est-elle vraiment moins chère que l’essence ou le diesel ?

ParAlbert Lecoq 18 février 2024 à 12h55

Vous envisagez de passer à l’électrique et la question de la rentabilité vous taraude ? Vous n’êtes pas seul. Dans l’univers automobile en pleine mutation, les voitures électriques s’imposent comme une alternative crédible aux véhicules thermiques, mais qu’en est-il vraiment de leur rentabilité ? Cet article fait le point sur les avantages et inconvénients financiers des voitures électriques, avec un décryptage précis pour vous aider à y voir plus clair.

Les coûts initiaux d’une voiture électrique : un frein à la rentabilité ?

Le coût d’acquisition d’une voiture électrique est souvent présenté comme son principal inconvénient. En effet, à modèle et équipements équivalents, une voiture électrique est plus chère à l’achat qu’une voiture thermique comme l’exemple d’une e-208 dont le tarif en finition identique “allure” est 30% plus élevé que son homologue thermique. Cette différence de prix peut cependant être atténuée grâce à diverses aides gouvernementales, telles que :

  • Un bonus écologique pour les particuliers de 4 000 € pouvant atteindre jusqu’à 7 000 € pour les foyers les plus modestes.
  • Une prime à la conversion de 2 500 € pouvant aller jusqu’à 5 000 € pour les foyers les plus modestes.

La dépréciation plus rapide due à l’évolution technologique et à l’amélioration des capacités des batteries est également un point à considérer. Cependant, la demande croissante sur le marché de l’occasion atténue ce phénomène.

Les économies réalisables avec une voiture électrique

Si l’investissement initial peut sembler élevé, les économies réalisées sur le long terme rendent les voitures électriques particulièrement attractives.

  • L’entretien : Moins de pièces mécaniques signifie moins de pannes et des coûts d’entretien réduits. Pas de vidange, de courroie de distribution, ni de bougies à changer.
  • L’assurance : Selon certaines études, assurer une voiture électrique peut coûter jusqu’à 12% moins cher que pour une thermique, bien que cela puisse varier selon le modèle et l’assureur.
  • La recharge : Le coût pour recharger une voiture électrique à domicile est nettement inférieur à celui d’un plein d’essence ou de diesel, avec des coûts moyens de 3 à 4 € pour 100 km même avec la hausse des tarifs de l’électricité (en comptant 0,2516€ le kWh), contre 10 € pour un véhicule thermique diesel économique à 13 € pour un modèle essence moyen.

Les recharges gratuites offertes par certaines collectivités ou magasins ajoutent encore à la rentabilité de l’électrique, rendant certains déplacements littéralement sans frais bien que celles-ci ont tendance à disparaitre.

La voiture électrique est-elle plus rentable que le thermique ?

Malgré un coût d’achat initial plus élevé, les économies sur le carburant et l’entretien font des voitures électriques un choix économiquement avantageux sur le long terme. L’astuce pour maximiser cette rentabilité est simple : plus vous roulez, plus vous économisez. Ainsi, la rentabilité d’une voiture électrique dépend essentiellement de votre usage.

En somme, l’adoption d’une voiture électrique, au-delà des bénéfices environnementaux évidents, peut s’avérer économiquement judicieuse, surtout si vous envisagez une utilisation régulière et à long terme. Les économies réalisées sur l’entretien et les coûts énergétiques compensent largement le coût initial plus élevé, rendant l’électrique non seulement un choix écologique mais également économique.

Par Albert Lecoq

Spécialiste des guides d'achat de voitures électriques, je suis passionné par les nouvelles technologies et je suis un fervent partisan de l'adoption de la technologie électrique et de la mobilité durable.

🙋‍♂️ Réagissez à l'article 💬
S’abonner
Notification pour
guest

2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Suivez-nous sur Facebook

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter