Actu voiture électrique

Le nouveau SUV de Kia met KO le Tesla Model Y et propose plus d’autonomie pour moins cher

Albert Lecoq

Aujourd’hui, c’est Kia, le constructeur sud-coréen bien connu, qui fait parler de lui en annonçant le début de la production de son tout nouveau SUV électrique, le Kia EV5, destiné à l’exportation depuis la Chine. Avec des marchés cibles comme la Thaïlande et l’Australie dans l’immédiat, le Kia EV5 se positionne d’emblée comme un sérieux concurrent pour le Tesla Model Y, le SUV le plus vendu actuellement. Mais qu’en est-il de son arrivée sur d’autres marchés, notamment en Europe ?

Le Kia EV5, un prix attractif pour une offre ambitieuse

Lancé en Chine à un tarif avoisinant les 149 800 yuans (environ 19 000 €), le Kia EV5 va débarquer en Australie sous la barre des 66 000 AUD (environ 40 000 €), une stratégie de prix agressive visant à concurrencer directement le Tesla Model Y. Le secret de Kia ? Un positionnement tarifaire audacieux, marque de fabrique du constructeur, qui ne manque pas d’attirer l’attention. Les tarifs européens seront probablement très similaires aux tarifs pratiqués en Australie, bien que ceux-ci pourraient même potentiellement être légèrement inférieurs, si on compare les prix moyens des véhicules vendus entre les deux pays.

A lire également :  La voiture électrique est le meilleur choix à faire dès maintenant : voici pourquoi

L’arrivée en showroom est prévue pour juin en Australie, avec un objectif de vente de 10 000 unités pour ce SUV familial. À titre de comparaison, Tesla a vendu environ 29 000 Model Y en Australie en 2023, tandis que le Sportage hybride de Kia s’est écoulé à environ 15 000 exemplaires.

Les spécifications du Kia EV5 : entre performance et accessibilité

Trois versions du EV5 seront disponibles, avec les modèles Air et Earth attendus pour juin, et la version haut de gamme GT-Line prévue entre octobre et décembre. Le modèle de base du Kia EV5 est équipé d’une batterie BYD Blade de 64 kWh et d’un moteur de 160 kW (218 chevaux), offrant une autonomie estimée de 530 km sur le cycle chinois CLTC soit environ 460 km WLTP. Pour ceux en quête de plus d’autonomie, le modèle à grande autonomie dispose d’une batterie de 88 kWh permettant d’atteindre jusqu’à 720 km CLTC soit environ 610 km WLTP.

Quant aux tarifs, la version Air devrait être proposée à un prix inférieur à celui du Tesla Model Y le moins cher, actuellement vendu à 65 400 AUD (environ 40 000 €) en Australie, tandis que la GT-Line pourrait avoisiner les 80 000 AUD (environ 49 000 €).

A lire également :  Samsung se lance dans la voiture électrique avec une batterie solide qui se recharge en 10 minutes

Le positionnement technologique du Kia EV5

Produit en Corée du Sud pour le marché intérieur, le EV5 destiné à l’exportation est assemblé à Yancheng, en Chine.

Contrairement au Kia EV6, le EV5 opte pour un système électrique de 400 volts plutôt que la plateforme électrique E-GMP de 800 volts de Hyundai et Kia, ce qui le rend plus abordable bien que le temps de charge pour passer de 20% à 80% soit inférieur à 30 minutes avec une charge rapide DC d’environ 150 kW, contre moins de 20 minutes pour le EV6 dans des conditions optimales.

Crédits photo : Kia

L’avenir international du Kia EV5

Malgré certaines réticences liées au système électrique de 400 volts, le Kia EV5 semble taillé pour une introduction sur le marché européen et américain également, sans date spécifique annoncée pour le moment. Cependant, il faut noter que celui-ci ne profitera probablement pas du bonus écologique en France.

Avec un lancement mondial prévu pour l’année prochaine, le Kia EV5 rejoindra très probablement l’Europe dont la France à ce moment là. Entretemps, l’approche tarifaire agressive de Kia pour ses modèles électriques souligne l’engagement croissant du constructeur vers une mobilité plus durable et abordable.

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

8 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires