Actu voiture électrique

Les anglais abandonnés par Tesla : Porsche et Mercedes s’en frottent les mains

Albert Lecoq

Tesla, la marque emblématique des voitures électriques, a provoqué une onde de choc parmi ses clients en annonçant l’arrêt de la production des modèles S et X à conduite à droite. Résultat : une déferlante de protestations sur les réseaux sociaux et des clients qui se tournent vers la concurrence !

Adieu Model S et Model X à conduite à droite, bonjour Mercedes et Porsche ?

La nouvelle a fait l’effet d’une bombe : Tesla a soudainement annoncé qu’elle ne produirait plus ses voitures électriques phares, les Model S et Model X, avec le volant à droite. Cette décision affecte les clients dans plusieurs pays, dont le Royaume-Uni, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et le Japon. Ces derniers, en attente de leur véhicule parfois depuis 2020, ont exprimé leur frustration sur les réseaux sociaux.

Certains réservataires, surpris par cette annonce, ont pris la décision radicale de se tourner vers Porsche et Mercedes-Benz pour commander un Taycan ou un EQS. Une nouvelle ère commence-t-elle pour ces constructeurs, qui se voient offrir une occasion inespérée de prendre leur revanche sur le géant Tesla ?

A lire également :  Ce nouveau SUV qui arrive en Europe écrase le Tesla Model Y : plus d’autonomie pour moins cher

De la frustration à l’action : cap sur Porsche et Mercedes-Benz

L’annonce de Tesla a suscité des réactions vives parmi ses clients. Paul Jones, propriétaire d’une Model S 100D depuis 2018 et détenteur d’une réservation pour une Model S Plaid depuis octobre 2021, a exprimé sa déception face à cette décision de Tesla. Sa première réaction a été de se rendre chez Porsche pour réserver un essai du Taycan Turbo S.

Dans le même état d’esprit, Harry Green, un autre réservataire d’une Model X, a directement contacté Mercedes-Benz pour commander une EQS après avoir reçu la nouvelle de Tesla.

La stratégie controversée de Tesla : une décision fondée ?

La décision de Tesla d’arrêter la livraison des Model S et Model X à conduite à droite a surpris, mais elle pourrait avoir du sens d’un point de vue stratégique. En effet, Tesla a réussi à vendre un nombre beaucoup plus important de ses véhicules électriques plus abordables, les Model 3 et Model Y.

Selon Dylan Setterfield, responsable de la stratégie de prévision chez Cap HPI, entre 2013 et 2021, un peu plus de 11 000 Model S et moins de 6 500 Model X ont été immatriculées au Royaume-Uni. C’est environ 10% des plus de 170 000 Model 3 et Model Y combinées qui auront été immatriculées d’ici la fin de cette année. Peut-être que la marque américaine a fait un calcul : réduire les coûts et mécontenter certains clients pour se concentrer
sur ses best-sellers.

A lire également :  Porsche a trouvé une solution inédite pour réduire le poids des voitures électriques

Le dilemme des conducteurs : accepter la conduite à gauche ou changer de marque ?

Face à cette situation, Tesla a proposé à ses clients quelques alternatives, comme accepter un véhicule à conduite à gauche, opter pour les modèles plus petits Model 3 ou Model Y, ou tout simplement annuler la commande. Cependant, pour certains clients qui ont attendu jusqu’à trois ans pour leur Model S ou Model X, ces alternatives ne sont pas satisfaisantes.

Conduire une voiture à conduite à gauche dans un pays où la circulation se fait à droite présente également ses difficultés, comme l’a souligné John Scarnott : «Dépasser est très risqué, car vous devez amener la moitié de la voiture de l’autre côté de la route pour voir ce qui arrive». Un dilemme qui pousse davantage de clients à se tourner vers les concurrents de Tesla.

Un tournant pour Tesla : Risque ou opportunité ?

La décision de Tesla d’arrêter la production de ses modèles S et X à conduite à droite est un véritable tournant pour la marque. Certains y voient un risque, tandis que d’autres y voient une opportunité.

En effet, en se concentrant sur ses modèles plus abordables, Tesla pourrait vendre davantage de véhicules et ainsi augmenter sa part de marché. D’un autre côté, elle risque de perdre une partie de sa clientèle fidèle, qui pourrait se tourner vers des concurrents tels que Porsche ou Mercedes. Seul l’avenir nous dira si cette stratégie s’avère gagnante.

A lire également :  Recharger sa voiture électrique sur une prise domestique, une bien mauvaise idée
Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires