Une nouvelle taxe pour les voitures électriques : la bombe lâchée par le gouvernement

ParPhilippe Moureau 27 juillet 2023 à 7h25

Dans un tournant inattendu de la politique écologique, le gouvernement français envisage de taxer les véhicules électriques lourds. Si vous croyiez que l’achat d’une voiture électrique vous protégeait de l’impôt, détrompez-vous ! Décryptage des dernières actualités qui secouent le monde de l’automobile électrique.

Fin du privilège fiscal des voitures électriques

Le paradis fiscal des voitures électriques risque de connaître un réveil brutal. Suite à une décision similaire en Belgique, le gouvernement français envisage de taxer les véhicules électriques lourds. Jusqu’à présent, ces voitures bénéficiaient d’aides à l’achat, ce qui risque de changer plus tôt que vous ne le pensez.

Le bonus écologique 2023, destiné aux voitures électriques vendues à moins de 47000 euros et pesant moins de 2,4 tonnes, pourrait subir une refonte en 2024. Ce bonus, actuellement hors de portée des véhicules équipés de grosses batteries (donc plus lourds), pourrait bien évoluer. Attendez-vous à une secousse dans le marché de l’automobile électrique.

Les véhicules électriques chinois dans le viseur de Bercy ?

À partir de 2024, le gouvernement compte prendre en considération la pollution générée lors de la fabrication du véhicule et de la batterie. Les véhicules électriques fabriqués en Chine, qui commencent à inonder le marché français (et européen), sont clairement dans le viseur.

Le critère de poids devrait être plus restrictif pour favoriser des véhicules électriques à consommation plus modérée. Ce changement de cap pourrait bien changer la donne pour les constructeurs et les acheteurs.

Le poids des voitures électriques et hybrides rechargeables

Le début de l’année 2022 a vu l’introduction d’un malus au poids pour les voitures thermiques de plus de 1800 kg. Les écologistes pourraient obtenir gain de cause l’année prochaine avec une réduction du seuil à 1600 ou 1700 kg. Les voitures électriques et hybrides rechargeables ne seraient plus épargnées !

Prenons l’exemple de la Tesla Model Y Propulsion qui pèse 1898 kg. Si le seuil de 1700 kg était retenu, le montant du malus serait de 2980 euros. Une somme considérable pour une voiture qui bénéficie actuellement d’un bonus écologique.

Les géants de l’automobile français dans la tourmente ?

Les SUV électriques semblent être la cible principale de cette réforme. Les constructeurs français, comme Renault avec son Scenic E-TECH et Peugeot avec son e-3008, pourraient voir leurs nouveaux modèles affectés.

Néanmoins, le gouvernement pourrait envisager d’augmenter le seuil de poids à 2 tonnes pour les voitures électriques, en tenant compte du poids supplémentaire d’une batterie. Les gros modèles électriques tels que les Mercedes EQS, Tesla Model X ou Audi Q8 e-tron ne pourront cependant pas échapper à cette nouvelle taxe.

Par Philippe Moureau

Quadragénaire passionné de voitures électriques. Je m'intéresse à la transition énergétique et à la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. Je suis un véritable passionné de voitures électriques et un défenseur de l'environnement.

🙋‍♂️ Réagissez à l'article 💬
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Suivez-nous sur Facebook

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter