Une voiture électrique pour moins cher qu’un vélo, c’est possible : découvrez comment

ParAlbert Lecoq 2 janvier 2024 à 10h36

Vivre les frissons de la fée électricité sur les routes sans pour autant faire fondre votre portefeuille, c’est possible ! L’avenir automobile s’électrise et avec lui, des opportunités en or se profilent pour concrétiser votre transition écologique. Vous avez entendu parler du leasing à 100 euros du gouvernement pour 2024, mais sachez qu’aujourd’hui même, il existe des astuces pour rouler électrique sans vider ses poches.

Dénicher votre futur bolide électrique à petit prix

Imaginez : une Renault Zoé de première génération pour la modique somme de 300 eurosUtopie ? Pas tant que ça. Entre prime à la conversion et bonus écologique pour les achats d’occasion, l’équation peut devenir très séduisante.

Que ce soit via des annonces entre particuliers ou chez des concessionnaires, les véhicules électriques tels que les premières versions des Renault Zoé ou les Peugeot Ion, côtées autours de 7 000 euros ou 5 000 euros respectivement à l’Argus, peuvent presque rejoindre votre garage sans coût prohibitif.

Liste d’exemples concrets :

  • Renault Zoé à partir de 7 000 euros : grâce aux aides, le prix chute drastiquement
  • Peugeot Ion aux alentours de 5 000 euros : une affaire à saisir après déduction des aides

Le jeu des aides financières : Bonus écologique et prime à la conversion

Le bonus écologique pour un véhicule d’occasion s’élève à 1 000 euros, et il s’associe à la prime à la conversion qui peut grimper jusqu’à 5 000 euros en fonction de vos ressources. Un cocktail d’aides puissant, susceptible de réduire considérablement votre reste à payer.

Sur des plates-formes comme LeBonCoin, vous pouvez déjà repérer un éventail de voitures électriques à moins de 8 000 euros. Une fois les aides prises en compte, certaines pourraient vous revenir à moins de 2 000 euros, voire quelques centaines d’euros pour les plus chineurs d’entre vous.

Rappelons-le, ces dispositifs s’appliquent indistinctement aux véhicules électriques neufs ou d’occasion, et même lors d’achats entre particuliers, comme le confirme le ministère de la Transition écologique.

Exemple de transaction en Seine-Maritime : Une Renault Zoé de première génération avec 83 500 km à 6 300 euros peut potentiellement coûter autour de 300 euros après déduction des aides et de la prime à la conversion

Pratique urbaine : La solution électrique pour les petits parcours

Pour les conducteurs principalement citadins, une voiture électrique avec une autonomie limitée est souvent suffisante. Ainsi, une Zoé première génération offrant environ 130 km d’autonomie en été et 90 km en hiver trouvera sa place parfaitement pour des déplacements urbains et péri-urbains quotidiens.

Ce type de véhicule représente une option viable et économique pour vos trajets domicile-travail et déplacements intra-muros, sans la crainte de tomber en panne de batterie.

Modalités d’avance des aides : un défi pour les petits budgets

Malheureusement, acquérir un véhicule électrique particulier nécessite d’avancer le montant des aides, puis de solliciter leur remboursement auprès de l’Agence de services et de paiement.

Pour certains ménages, avancer ces fonds représente un frein non négligeable puisque les délais de traitement peuvent fluctuer entre deux et huit mois. Mais il est possible, dans ce cas, de négocier un prêt à très court terme avec votre banque voire un crédit ballon, donc le principe est de ne payer que les quelques euros d’intérêts par mois jusqu’à son remboursement complet qui arrivera quand les aides vous auront été reversées.

Leasing à 100 euros mensuels : voiture électrique à portée de main

Dès aujourd’hui, 1er janvier 2024, le gouvernement propose un leasing à 100 euros par mois pour une voiture électrique, sous certaines conditions de revenus et de distance domicile-travail. Ce programme sera étendu à davantage de Français en 2024, et inclura aussi les véhicules d’occasion ou convertis en électrique. Pour en connaitre toutes les conditions, consultez notre guide sur la voiture à 100 € par mois.

La générosité inattendue de la prime à la conversion

La prime à la conversion jusqu’à 5 000 euros, plafonnée à 80 % du prix d’achat, est un levier formidable pour les ménages aux revenus les plus faibles ou les gros conducteurs. Elle se combine avec un bonus écologique de 1 000 euros sans condition de ressources, ouvrant ainsi la voie à des offres presque trop belles pour être vraies.

Dispositifs récents :

  • Depuis début 2023, les restrictions sur l’octroi des aides ont été renforcées
  • Possibilité de bénéficier du bonus écologique d’occasion une fois tous les trois ans
  • La prime à la conversion est désormais accessible une seule fois par bénéficiaire

À vous les routes électriques ! N’hésitez pas à enquêter, comparer et calculer vos droits aux différentes aides. Vous pourriez trouver une perle rare qui ferait de l’électrique une réalité accessible. Faites vos comptes, anticipez l’avance des aides et prenez part à l’aventure électrique en toute connaissance de cause. Le chemin vers un futur plus vert est parsemé d’opportunités, surtout pour les plus débrouillards d’entre vous.

Par Albert Lecoq

Spécialiste des guides d'achat de voitures électriques, je suis passionné par les nouvelles technologies et je suis un fervent partisan de l'adoption de la technologie électrique et de la mobilité durable.

🙋‍♂️ Réagissez à l'article 💬
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Suivez-nous sur Facebook

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter