Actu voiture électrique

Voici la nouvelle Dacia Spring, et elle va faire très mal !

Philippe Moureau

Trois ans après avoir bouleversé le marché avec son modèle électrique à prix défiant toute concurrence, Dacia opère une transformation majeure de sa Spring. Ce restylage, loin d’être superficiel, apporte des changements significatifs tant sur le plan esthétique que technologique, affirmant l’engagement de la marque roumaine envers l’accessibilité des véhicules électriques.

Un virage audacieux pour la Dacia Spring

La Spring, initialement lancée en 2021, a rapidement conquis le cœur des usagers avec plus de 140 000 unités vendues, grâce à son positionnement tarifaire attractif. Cependant, face à une concurrence croissante et la perte de certains avantages fiscaux en France, Dacia a réagi en proposant une version profondément remaniée de sa citadine électrique.

Le nouveau design de la Spring s’inscrit dans la lignée des récentes évolutions stylistiques de Dacia, adoptant des lignes plus affirmées et anguleuses, caractéristiques de la marque. La transformation est si poussée qu’elle s’apparente presque à un nouveau modèle. La voiture arbore désormais un extérieur rajeuni avec une calandre redessinée et des optiques avant intégrant la signature lumineuse en Y de Dacia. Les modifications ne s’arrêtent pas là, avec un intérieur entièrement revu, promettant une montée en gamme sans précédent pour le modèle.

A lire également :  Pour rendre ses voitures électriques moins chères, la Chine dévoile sa stratégie surprenante
Crédits photo : Automobile Propre

Design extérieur : une métamorphose remarquable

La Dacia Spring 2024 se distingue par son allure plus robuste et moderne. L’adoption de jantes plus grandes et d’un design extérieur revu confère à la Spring une présence plus marquée sur la route. Les éléments distinctifs tels que la nouvelle calandre, les feux arrière reliés par un bandeau noir et la signature lumineuse en Y renforcent son identité visuelle.

Crédits photo : Automobile Propre

La suppression des barres de toit inutiles et l’ajout de protections en plastique sur les bas de caisse soulignent son aspect pratique et son orientation SUV. La palette de couleurs s’enrichit également, offrant plus d’options de personnalisation aux acheteurs.

Crédits photo : Automobile Propre

Un habitacle profondément repensé

L’intérieur de la Spring a bénéficié d’une attention toute particulière, avec une refonte totale visant à améliorer l’expérience utilisateur. Le tableau de bord, plus horizontal et épuré, intègre désormais un grand écran tactile de 10 pouces positionné de manière optimale pour le conducteur.

L’introduction d’inserts colorés, de commandes intuitives et d’un nouveau volant ajustable en hauteur marque une nette amélioration en termes de confort et d’ergonomie. Malgré ces avancées, Dacia a su maintenir une approche pragmatique en conservant des matériaux simples pour préserver l’accessibilité financière du véhicule.

Crédits photo : Automobile Propre

Performances et technologie : une évolution mesurée

Sur le plan technique, la Spring conserve ses options de motorisation tout en intégrant des innovations notables. Le système de freinage régénératif et la possibilité d’une recharge bidirectionnelle V2L introduisent une dimension écologique et pratique inattendue dans cette gamme de prix. L’autonomie annoncée autour de 220 km en cycle mixte répond largement aux besoins majoritairement urbains de sa clientèle, tout en offrant une flexibilité suffisante pour des escapades hors de la ville.

A lire également :  Découvrez l'incroyable avancée de Tesla dans les batteries pour voitures électriques

La Spring se dote également d’équipements de sécurité et d’aide à la conduite jusque-là inédits dans ce segment, tels que l’aide au maintien dans la voie et la surveillance de l’attention du conducteur, alignant le modèle sur les standards européens les plus récents.

Un positionnement tarifaire stratégique

Malgré cette montée en gamme, Dacia s’engage à maintenir la Spring comme l’option la plus abordable parmi les voitures électriques neuves. Cette stratégie pourrait se révéler décisive face à des concurrents comme la nouvelle Citroën C3 électrique, qui, bien que bénéficiant de subventions, se positionne sur un segment de prix et d’autonomie différent. Le succès de la Spring révisée dépendra donc non seulement de ses qualités intrinsèques mais aussi d’une tarification judicieusement ajustée pour rester compétitive.

La Dacia Spring 2024 s’affirme comme une proposition séduisante pour ceux à la recherche d’une voiture électrique économique, sans compromis sur le style et la technologie. Sa transformation complète la prédispose à continuer sur la voie du succès, en répondant aux attentes changeantes des consommateurs soucieux de leur empreinte écologique sans pour autant négliger l’aspect financier.

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires