Actu voiture électrique

BYD Seal, la féroce concurrente de la Tesla Model 3

Philippe Moureau

BYD, pour Build Your Dreams, qui est un groupe chinois spécialisé dans le stockage d’énergie, les bus, les chariots élévateurs, les panneaux solaires et même les vélos électriques se fait surtout connaitre pour son offensive mondiale dans les véhicules électriques.

En effet, BYD s’apprête à lancer son offensive européenne en 2022. La marque visera d’abord la Suède et l’Allemagne avec sa berline électrique Seal, en concurrence avec des modèles comme la Hyundai Ioniq 6 et la Tesla Model 3 essentiellement.

BYD a mis trente ans à devenir un monstre industriel, profitant de l’essor de l’économie chinoise dans les années 2000. Avec l’arrivée de sa Seal, le groupe prépare également son arrivée au Mondial de l’Auto 2022 et sur les autres marchés européens. Une stratégie qui passe par un importateur local, le spécialiste suédois de la distribution automobile Hedin Mobility Group.

Une berline électrique grand public

Cette berline électrique BYD Seal pourra compter sur des caractéristiques avantageuses pour séduire les clients européens. La BYD Seal est bâtie à partir de l’e-Platform 3.0 de la marque, soit une base technique dédiée uniquement aux véhicules électriques, avec notamment une optimisation de la batterie pour améliorer la rigidité du véhicule.

A lire également :  Polestar va proposer une version moins chère de son SUV électrique
Photo © BYD

Les variantes propulsion disposent d’une batterie de 61,4 kWh ou 82,5 kWh et développent respectivement 204 ch ou 313 ch. La version à quatre roues motrices dispose quant à elle d’une batterie de 82,5 kWh et développe 530 ch. L’autonomie des Seal varie entre 550 et 700 km selon le cycle CLTC chinois, ce qui devrait représenter entre 400 et 550 kilomètres d’autonomie selon notre cycle WLTP, mais des tarifs très agressifs devraient également aider à la popularité de ce modèle. En effet, le ticket d’entrée de la BYD Seal est estimé pour l’entrée en Europe à 32 000 € et le haut de gamme à 43 000 €, ce qui est moins cher que le modèle le plus cher de la Tesla Model 3.

Une arrivée en France déjà prévue ?

Le lancement de la Seal en Chine a déjà eu lieu et sa commercialisation en Europe devrait se faire très bientôt dans le deuxième trimestre 2023. La France pourrait entrer dans le cadre du lancement à très court terme peu de temps après. BYD espère ainsi réaliser un grand retour en force avec cette berline électrique, qui pourrait s’avérer plus populaire que les autres modèles du marché et assoir encore un petit peu plus la montée en puissance des constructeurs de voitures électriques chinoises.

A lire également :  Le roadster électrique sportif "abordable" de MG arrive enfin en Europe
Réagissez à l'article

Les commentaires sont fermés.