Que vaut vraiment le Peugeot e-3008 ? Les premiers retours laissent planer de gros doutes

ParAlbert Lecoq 23 février 2024 à 12h51

Lorsqu’il s’agit de véhicules électriques, le marché est aussi compétitif que diversifié. Aujourd’hui, nous plongeons dans l’univers du Peugeot e-3008, un SUV familial électrique qui promet beaucoup. Mais face à des géants comme Tesla ou BYD, ce modèle « made in France » a-t-il ce qu’il faut pour se distinguer ?

Design et dimensions : un équilibre soigné

Avec sa stature imposante de 1,90 m de large et 4,54 m de long, le Peugeot e-3008 se présente comme un concurrent sérieux dans la catégorie des SUV électriques. Bien qu’il soit légèrement plus compact que le Tesla Model Y et le BYD Seal U, il n’en reste pas moins un véhicule familial spacieux et bien proportionné. Sa hauteur de 1,64 m le positionne habilement entre ses deux rivaux, offrant une silhouette équilibrée qui ne manquera pas de séduire.

Sous le capot, le e-3008 se dote d’un moteur électrique plutôt performant de 155 kW (210 ch), promettant une expérience de conduite dynamique avec un couple suffisant de 345 Nm. Toutefois, l’absence d’un frunk (coffre avant) peut être un point à considérer pour ceux qui valorisent l’espace de rangement supplémentaire pour les câbles de recharge.

Crédits photo : Automobile Propre

Technologie et confort : une finition GT haut de gamme

Le modèle GT testé par le journaliste essayeur pour Automobile Propre ne lésine pas sur les équipements de confort et les technologies avancées. L’intérieur bénéficie d’un écran numérique panoramique incurvé de 21 pouces, d’un éclairage d’ambiance modulable, de sièges en alcantara, et bien plus encore, renforçant l’aspect premium du véhicule. Les jantes alliage de 20 pouces et les pneus Michelin e-Primacy ne font qu’ajouter à son allure élégante et à ses performances sur route.

En termes d’options, notre Peugeot e-3008 était agrémenté de plusieurs ajouts luxueux, tels que la peinture métallisée, le toit ouvrant panoramique, un système Hi-Fi Focal, et une pompe à chaleur, augmentant notablement le prix de base mais enrichissant l’expérience utilisateur.

Confort à bord et capacités de chargement

Le Peugeot e-3008 brille par son espace de chargement généreux de 520 litres, extensible à 1 480 litres avec la banquette arrière rabattue, offrant un espace presque plat et polyvalent.

Cependant, l’espace aux places arrière s’avère un peu juste, digne de la catégorie inférieure, surtout en comparaison avec certains concurrents, bien que le véhicule compense avec une capacité de remorquage de 1 250 kg.

Peugeot e-3008
Crédits photo : Automobile Propre

Expérience de conduite

Au volant, le e-3008 impressionne par sa maniabilité et la douceur de sa direction. Avec un diamètre de braquage de 10,6 m, il surpasse le Tesla Model Y en agilité, bien que les suspensions se révèlent assez fermes dès les premiers kilomètres en ville.

Le mode Eco modère l’accélération pour une conduite plus économe, tandis que le mode Sport révèle toute la “vivacité” du moteur électrique, malgré un poids conséquent de 2 183 kg qui affecte l’agilité et le freinage. En effet, malgré 210 chevaux sous la pédale, il n’y a guère de sensations dynamiques.

Crédits photo : Automobile Propre

Performances, consommation et autonomie

Avec une accélération de 0 à 100 km/h en 8,8 secondes et une vitesse de pointe de 170 km/h, le e-3008 offre des performances respectables dans la moyenne du marché. La consommation moyenne annoncée de 17,4 kWh/100 km se montre optimiste, avec une autonomie qui pourrait atteindre 400-410 km en usage mixte avec sa batterie de 73 kWh malgré les 525 km annoncés.

Ces chiffres le placent dans une bonne moyenne de sa catégorie, bien que certains concurrents offrent de meilleures performances énergétiques.

Lors de sa recharge, le pic de puissance annoncé de 160 kW n’a pas été atteint mais a plafonné à environ 100 kW pour ensuite rapidement chuter, ce qui permet une recharge de 10 à 80% en environ 35 minutes faisant de ce SUV un élève très moyen en terme de rapidité de recharge.

Prix et positionnement sur le marché

Avec un prix de départ de 44 990 euros pour la version de base, et un peu plus pour le modèle GT enrichi d’options (environ 6 000 €), le Peugeot e-3008 n’est pas le moins cher sur le marché et se paie même le luxe d’être beaucoup plus cher que le Model Y de Tesla offrant mieux sur de nombreux points. Le nouveau SUV français bénéficie du bonus écologique en France, ce qui peut atténuer son coût d’acquisition. Bien que son prix puisse dépasser celui de certains rivaux, son origine française et sa qualité de finition peuvent jouer en sa faveur pour une partie de la clientèle qui ne recherche pas forcément le meilleur rapport performances / autonomie / prix.

Le Peugeot e-3008 se distingue par son équilibre entre design, confort et performances suffisantes. Bien qu’il ne révolutionne pas vraiment la catégorie des SUV électriques, il représente une option convaincante pour ceux qui recherchent un véhicule familial électrique élégant et bien équipé sans pour autant être le meilleur. Sa fabrication française combinée à une conduite agréable en fait un concurrent de plus dans un marché de plus en plus exigeant.

N’hésitez pas à consulter l’excellent essai effectué par Automobile Propre ci-dessous !

Par Albert Lecoq

Spécialiste des guides d'achat de voitures électriques, je suis passionné par les nouvelles technologies et je suis un fervent partisan de l'adoption de la technologie électrique et de la mobilité durable.

🙋‍♂️ Réagissez à l'article 💬
S’abonner
Notification pour
guest

20 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Suivez-nous sur Facebook

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter