Xiaomi accélère : un SUV électrique à la technologie inhabituelle dans les starting-blocks

ParPhilippe Moureau 29 mars 2024 à 17h33

C’est dans une ère d’innovation incessante que Xiaomi, géant de la technologie, s’apprête à dévoiler un nouveau coup de maître juste après avoir officialisé la commercialisation de sa première berline électrique : un SUV électrique de taille moyenne, prévu pour ébranler le marché dans le dernier trimestre de l’année, le Tesla Model Y dans le viseur.

Le SUV électrique de Xiaomi : Un pari audacieux

Xiaomi n’est plus à présenter dans le domaine de l’innovation, mais son incursion récente dans l’automobile électrique a surpris plus d’un observateur. Après le lancement réussi de sa première voiture, la berline électrique SU7, proposée à un prix défiant toute concurrence face à la Tesla Model 3 en Chine notamment en proposant plus d’autonomie, plus de performances et plus équipements pour un tarif inférieur, Xiaomi ne compte pas s’arrêter là. Son prochain projet ? Un SUV électrique ambitieux, doté en option pour ceux qui le souhaitent un étendeur d’autonomie, un concept qui a le vent en poupe en Chine permettant de rouler 100% électrique la quasi totalité du temps et de pouvoir prolonger son trajet quand cela est nécessaire avec un moteur thermique ou à hydrogène qui alimente la batterie électrique.

Ce nouveau véhicule entend rivaliser non seulement avec des géants comme le Porsche Macan et le Cayenne mais surtout marquer sa présence dans le segment des SUV luxueux en Chine, un marché dominé actuellement par d’autres marques chinoises comme Li Auto. Avec une première entrée remarquée dans le secteur par son SU7, qui a enregistré 50 000 commandes fermes en seulement 27 minutes, Xiaomi semble prêt à relever le défi.

Une stratégie affinée grâce à l’observation

L’approche de Xiaomi semble être façonnée par une analyse minutieuse du marché et de ses concurrents. La marque a observé les performances mitigées de la Li Mega MPV de Li Auto, le premier véhicule électrique et premier non-SUV de la marque, dont les ventes ont déçu les attentes initiales. Tirant les leçons de cette expérience, Xiaomi opte pour une version à extension d’autonomie de son SUV, espérant séduire une clientèle à la recherche de luxe et de performance sans compromis.

Cette décision s’inscrit dans un contexte où les SUV électriques, notamment ceux proposant une autonomie étendue, connaissent un succès grandissant en Chine. Des modèles comme le YangWang U8 ou l’Aito M9 ont déjà prouvé l’attrait du marché pour ces véhicules, cumulant des dizaines de milliers de commandes peu après leur lancement.

Un marché en pleine effervescence

Le segment des SUV électriques en Chine est plus compétitif que jamais. Alors que le SU7 de Xiaomi a déjà fait des vagues en proposant une alternative plus abordable face à la Tesla Model 3, la prochaine étape pour Xiaomi sera de conquérir une part du marché dominé par des SUV électriques comme le Model Y de Tesla. Ce dernier, malgré la concurrence croissante de marques chinoises telles que BYD ou Nio, continue de jouir d’une popularité considérable.

Le choix de Xiaomi de se lancer dans ce segment reflète non seulement une ambition de croissance mais aussi une compréhension profonde des tendances du marché. La popularité croissante des SUV en Chine, couplée à un intérêt marqué pour les technologies vertes, crée un terrain fertile pour l’introduction de véhicules innovants et respectueux de l’environnement.

Source : Car News China

Par Philippe Moureau

Quadragénaire passionné de voitures électriques. Je m'intéresse à la transition énergétique et à la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. Je suis un véritable passionné de voitures électriques et un défenseur de l'environnement.

🙋‍♂️ Réagissez à l'article 💬
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Suivez-nous sur Facebook

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter