Le nouveau SUV électrique de Ford relègue Tesla au second plan avec une efficience record

ParAlbert Lecoq 1 avril 2024 à 11h47

Dans un paysage automobile en constante évolution, le Ford Explorer électrique se pose en véritable game-changer. Après des mois d’attente et de spéculations, Ford a finalement levé le voile sur son SUV électrique. Comparé à des géants tels que le Tesla Model Y et le Volkswagen ID.4, l’Explorer ne démérite pas et signe même une performance hors normes au niveau de l’efficience.

Une efficacité énergétique au-delà des attentes

Le Ford Explorer se distingue par sa consommation énergétique exceptionnellement basse pour un SUV pas forcément aérodynamique, défiant quasiment toute concurrence. Disponible en deux variantes, une version propulsion et une autre quatre roues motrices, ce SUV électrique présente des performances qui le positionnent en tête de sa catégorie.

Ford a décidé de communiquer toutes les consommations de son SUV sur les différentes vitesses du cycle d’homologation WLTP, cycle qui ressemble à ceci :

Le cycle WLTP consiste à rouler à une vitesse moyenne de 46.5 km/h : 18.9 km/h en moyenne pour le cycle lent, 39.5 km/h pour le cycle moyen, 56.6 km/h pour le cycle rapide et enfin 92 km/h pour le cycle très rapide, avec une vitesse maximale de 131 km/h.

AllureExplorer Etended Range RWDExplorer Etended Range AWD
Cycle lent (kWh / 100 km)10,512,0
Cycle moyen (kWh / 100 km)10,311,9
Cycle rapide (kWh / 100 km)12,113,8
Cycle très rapide (kWh / 100 km)18,220,4
Consommation combinée (kWh/100 km)13,815,6
Autonomie combinée602 km566 km
Autonomie ville787 km728 km
  • Version propulsion : Equipée d’un moteur de 210 kW (285 ch) et d’une batterie de 82 kWh (77 kWh utilisables), affichant une consommation combinée de 13,8 kWh/100 km pour une autonomie allant jusqu’à 787 km en ville.
  • Version quatre roues motrices : Dotée de deux moteurs produisant 250 kW (340 ch) et d’une batterie de 84 kWh (79 kWh utilisables), avec une consommation combinée de 15,6 kWh/100 km et une autonomie pouvant atteindre 728 km en ville.

Ces chiffres placent l’Explorer en avance significative par rapport à la plupart de ses concurrents, notamment sur des trajets autoroutiers où la différence de consommation avec son cousin, le Volkswagen ID.4 qui consomme 16,2 kWh / 100 km sur le même cycle soit 15% de plus, peut se traduire par une économie notable pour le conducteur et se paie même le luxe d’être plus efficient que le Tesla Model Y Propulsion sur son cycle global, dont la consommation moyenne homologuée est de 15,7 kWh / 100 km.

A titre de comparaison, une Tesla Model 3 Propulsion consomme 13,2 kWh / 100 km sur le même cycle.

Technologies et innovations sous le capot

Comment Ford a-t-il réussi à atteindre une telle efficacité énergétique avec l’Explorer? En partageant la plateforme MEB du groupe Volkswagen, on pourrait s’attendre à des performances similaires entre l’Explorer et l’ID.4.

Cependant, Ford a surpassé cette base avec des chiffres de consommation nettement inférieurs, grâce à des innovations centrées autour de l’aérodynamisme, de la gestion électronique de puissance mais aussi grâce à un poids inférieur de près de 150 kg. Les détails précis de ces innovations restent non divulgués, alimentant la curiosité autour des méthodes employées.

Une comparaison éloquente avec la concurrence

Lorsque l’on compare le Ford Explorer à ses rivaux, son avantage en termes d’efficacité énergétique devient indéniable. Contre le Skoda Enyaq, le Peugeot e-3008, et le Tesla Model Y, l’Explorer définit de nouveaux standards d’économie d’énergie.

  • Skoda Enyaq 60 : 16,0 kWh / 100 km
  • Peugeot e-3008 73 kWh : 16,7 kWh / 100 km
  • Tesla Model Y : 15,7 kWh / 100 km
  • Volkswagen ID.4 : 16,2 kWh / 100 km

Des performances à confirmer dans la pratique

Malgré les promesses affichées par le Ford Explorer sur papier, la véritable question demeure : ces performances peuvent-elles être atteintes en conditions réelles ? L’efficacité annoncée de ce SUV électrique suscite une grande anticipation pour des tests indépendants qui confirmeraient ou infirmeraient ces résultats. La communauté automobile, ainsi que les consommateurs potentiels, attendent avec impatience de voir si Ford a véritablement réussi à conjuguer dimensions généreuses d’un SUV et économie d’énergie d’une berline compacte.

Par Albert Lecoq

Spécialiste des guides d'achat de voitures électriques, je suis passionné par les nouvelles technologies et je suis un fervent partisan de l'adoption de la technologie électrique et de la mobilité durable.

🙋‍♂️ Réagissez à l'article 💬
S’abonner
Notification pour
guest

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Suivez-nous sur Facebook

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter