Actu voiture électrique

Six berlines électriques ont été conduites jusqu’à la panne : les résultats sont fascinants

Philippe Moureau

Se retrouver à l’arrêt sur le bord de la route est une préoccupation majeure pour tout conducteur de voiture électrique. Pourtant, quelques audacieux mettent délibérément leur véhicule à l’épreuve dans l’objectif de pousser leurs capacités au maximum. Cette quête de compréhension nous est révélée par l’équipe de CarWow, qui a testé six berlines électriques jusqu’à épuisement total de leur batterie pour mesurer leur autonomie dans des conditions réelles et observer ce qui se passe lorsque le compteur atteint zéro.

Les protagonistes du test

Les véhicules testés incluaient la Polestar 2 Long Range Single Motor, la BMW i5 M Sport, la Porsche Taycan Performance Battery Plus, la BYD Seal Design, la Mercedes-Benz EQE 300 et la Tesla Model 3 Grande Autonomie.

Chaque modèle a été choisi pour son statut de leader présumé en termes d’efficacité et de technologie avancée dans le segment des berlines électriques haut de gamme.

Une méthodologie ancrée dans la réalité

Les essais de CarWow, réalisés au Royaume-Uni, s’émancipaient des protocoles de tests habituels, comme ceux de l’EPA ou du WLTP, pour s’adapter spécifiquement aux conditions de conduite quotidienne typiques d’un utilisateur européen. Les voitures étaient configurées en mode de conduite standard, utilisant le chauffage à convenance et respectant les limites de vitesse locales.

A lire également :  Comment Renault s'apprête à révolutionner le transport avec sa navette autonome de niveau 4

À mesure que les avertissements sur l’état de la batterie se manifestaient, les pilotes passaient en mode économique d’énergie, cherchant ainsi à maximiser l’autonomie. Un élément supplémentaire, une pluie battante, ajoutait un aspect imprévu et réaliste au déroulement des tests.

Observations et performances

Au terme de l’expérience, les résultats démontraient des niveaux d’autonomie variés, soulevés ainsi par des prouesses techniques distinctes et des schémas de consommation énergétique propres à chaque modèle :

  • Porsche Taycan : 592 kilomètres avec une batterie de 97 kWh soit 88 % de son autonomie annoncée.
  • Mercedes EQE : 575 kilomètres avec une batterie de 89 kWh atteignant 94 % de son autonomie promise.
  • Tesla Model 3 : 566 kilomètres avec une batterie de 75 kWh, la meilleure efficacité observée lors de ce test.
  • Polestar 2 : 534 kilomètres, affichant une capacité de 79 kWh.
  • BYD Seal : 499 kilomètres avec une batterie de 82,5 kWh.
  • BMW i5 : 476 kilomètres pour une batterie de 81 kWh.

Ces chiffres illustrent que la plus grande capacité de batterie ne se traduit pas nécessairement par une meilleure autonomie, comme le démontre le cas de la Tesla Model 3, qui surpasse des modèles équipés de batteries plus conséquentes en termes d’efficacité énergétique.

Que se passe-t-il à l’épuisement total de la batterie?

L’expérience ultime de voir l’autonomie s’afficher à zéro révèle souvent quelques kilomètres supplémentaires “cachés”, permettant d’atteindre un point de recharge. Les véhicules affichent des avertissements de plus en plus urgents, réduisent progressivement leur puissance avant de s’arrêter complètement. Une découverte intéressante fut celle du conducteur de la BYD Seal, qui, après un arrêt complet, a pu rallumer le véhicule pour grappiller quelques kilomètres supplémentaires et atteindre une station de recharge rapide.

A lire également :  Une voiture électrique avec 450 km d'autonomie à moins de 15 000 euros, c'est possible

Cette initiative audacieuse de CarWow démontre non seulement l’autonomie réelle que peuvent espérer les conducteurs dans des conditions normales, mais souligne également l’importance de l’amélioration continue des technologies de batterie et d’efficacité énergétique des véhicules électriques pour répondre aux besoins quotidiens des usagers.

À travers ces données, il devient aussi évident que l’achat d’une voiture électrique ne se résume pas uniquement à choisir celle dotée de la plus grande batterie ou de l’autonomie la plus élevée sur le papier. L’efficacité, la gestion de l’énergie et le style de conduite sont tout aussi déterminants pour optimiser votre expérience sur la route.

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

11 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires