Nouvelle taxe à Paris : votre voiture électrique est-elle concernée ? Voici la liste complète

ParPhilippe Moureau 5 février 2024 à 18h01

La capitale française, connue pour sa volonté de réduire l’empreinte carbone et d’améliorer la qualité de l’air, a franchi une nouvelle étape dans sa démarche écologique. La mairie de Paris a récemment voté en faveur d’une mesure qui suscite à la fois interrogations et controverses. Cette mesure consiste en l’augmentation significative des tarifs de stationnement pour certains modèles de SUV et de véhicules électriques. Dans cet article, nous allons décortiquer les détails de cette décision, ses implications pour les conducteurs concernés et les réactions qu’elle suscite.

Les détails de la mesure votée par Paris

La ville de Paris a pris une décision audacieuse, en votant pour le triplement des tarifs de stationnement pour les SUV pesant plus de 1,6 tonne, ainsi que pour les véhicules hybrides et électriques de plus de 2 tonnes. Cette mesure, prévue pour entrer en vigueur le 1er septembre, s’inscrit dans la continuité des efforts de la ville pour limiter la présence des véhicules lourds et encombrants dans ses rues étroites.

  • Critères d’application : Les véhicules ciblés sont ceux dont le poids dépasse les seuils fixés par la mairie, avec un tarif de stationnement porté à 18 € de l’heure dans les arrondissements centraux.
  • Réactions et contestations : Cette décision n’a pas manqué de provoquer des réactions. L’organisation Mobilians et la Ligue de défense des conducteurs ont déjà exprimé leur désaccord, allant jusqu’à déposer une requête en justice pour contester la validité de la votation.

Quels sont les véhicules concernés ?

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, tous les SUV ne sont pas touchés par cette majoration. La définition adoptée par la mairie de Paris exclut de facto les modèles thermiques les plus populaires tels que le Peugeot 2008 ou le Renault Captur. Cependant, des véhicules électriques comme l’Audi Q4 e-tron et le nouveau Peugeot e-3008, en raison de leur poids, se retrouvent dans le viseur de cette mesure.

Parmi les véhicules électriques, ceux affichant un poids supérieur à 2 tonnes, comme le Volkswagen ID.4 Pro et le Peugeot e-3008, seront également soumis à cette tarification majorée.

Liste des voitures concernées par la majoration à Paris

Voici la liste détaillée des véhicules électriques impactés par la nouvelle tarification de stationnement à Paris, classés par marque puis par modèle de manière alphabétique.

Véhicules électriques de plus de 2 tonnes

MarqueModèle
Audie-tron
Audie-tron Sportback
Audie-tron GT / RS
AudiQ4 e-tron
AudiQ4 Sportback e-tron
AudiQ8 e-tron
AudiQ8 Sportback e-tron
BMWiX
BMWiX1
BMWiX3
BMWi4
BMWi5
BMWi7
BYDSeal
FordMustang Mach-e
HyundaiIoniq 5
HyundaiIoniq 6
Jaguari-Pace
KiaEV9
LotusEletre
MercedesEQA
MercedesEQB
MercedesEQC
MercedesEQE
MercedesEQE SUV
MercedesEQS
MercedesEQS SUV
MercedesEQV
NissanAriya
Peugeote-3008
PorscheTaycan
SkodaEnyaq
TeslaModel S
TeslaModel X
TeslaModel Y (Grande autonomie)
VolkswagenID. Buzz
VolkswagenID.4
VolkswagenID.5
VolkswagenID.7
VolvoXC40 Recharge
VolvoEX90
Liste mise à jour le 05/02/2024 à 22h35

Une initiative controversée

La mesure prise par la mairie de Paris s’inscrit dans une tendance plus large observée à travers l’Europe, où plusieurs villes cherchent à limiter l’accès des véhicules les plus polluants ou encombrants à leurs centres historiques. Toutefois, la décision parisienne se distingue par son approche spécifique visant les véhicules en fonction de leur poids.

  • Arguments en faveur : Les partisans de la mesure mettent en avant la nécessité de réduire la pollution et de libérer l’espace urbain, souvent saturé par des véhicules disproportionnés par rapport aux besoins réels de mobilité urbaine.
  • Critiques et oppositions : Les détracteurs, quant à eux, soulignent les difficultés d’application de la mesure, l’impact potentiellement discriminatoire sur certains conducteurs et la question de l’efficacité réelle de cette approche en termes de réduction de la pollution.

Perspectives et implications futures

La décision de la mairie de Paris pourrait bien faire des émules dans d’autres villes françaises, telles que Lyon et Grenoble, qui envisagent déjà des mesures similaires. Ce mouvement vers une régulation plus stricte de l’utilisation des véhicules en ville pose des questions importantes sur l’avenir de la mobilité urbaine, la transition vers des modes de transport plus durables et l’adaptation des conducteurs à ces nouvelles contraintes.

  • Vers une mobilité urbaine réinventée : Cette mesure pourrait accélérer la transition vers des véhicules plus légers, plus compacts et potentiellement plus respectueux de l’environnement.
  • Défis et opportunités : Pour les constructeurs automobiles, ces évolutions représentent à la fois un défi, celui de concevoir des véhicules répondant aux nouvelles normes urbaines, et une opportunité de se positionner comme leaders dans le domaine des solutions de mobilité durable.

La mesure adoptée par la mairie de Paris marque un tournant dans la gestion de la mobilité urbaine et soulève des questions cruciales sur l’équilibre entre les besoins de déplacement des citadins et la préservation de l’espace et de la qualité de vie en ville. Seul l’avenir dira si cette initiative fera école et quelles seront ses répercussions réelles sur la mobilité urbaine.

Par Philippe Moureau

Quadragénaire passionné de voitures électriques. Je m'intéresse à la transition énergétique et à la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. Je suis un véritable passionné de voitures électriques et un défenseur de l'environnement.

🙋‍♂️ Réagissez à l'article 💬
S’abonner
Notification pour
guest

7 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Suivez-nous sur Facebook

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter